Amérique latine

Venezuela: 17 pays d’Amérique montent au créneau

Le ministre péruvien des Affaires étrangères entouré de ses homologues venus de toute l’Amérique latine, lors d’une réunion portant sur la crise vénézuélienne, le 8 août 2017 à Lima.REUTERS/Mariana Bazo

Les ministres des Affaires étrangères et ambassadeurs de 16 pays latino-américains et du Canada ont condamné, mardi 8 août à Lima, ce qu’ils considèrent comme une « rupture de l’ordre démocratique » au Venezuela. Ayant choisi de se réunir sans les Etats-Unis pour ne pas être accusés d’être au service de « l’impérialisme américain », les ministres ont signé la déclaration de Lima qui durcit la position régionale vis-à-vis du régime de Nicolas Maduro.

Avec notre correspondant à Quito,  Eric Samson

Face à la détérioration de la situation politique, économique et sociale au Venezuela, la déclaration de Lima, présentée par le ministre péruvien des Affaires étrangères Ricardo Luna, a utilisé un langage peu diplomatique : « La caricature des institutions démocratiques que l’on voit depuis un bon moment est arrivée à son terme. Ce que nous avons au Venezuela est une dictature. »

lire la suite sur RFI.fr

 

(Publicité)

Commentaires
Haut