Economie

Le ministre du Commerce évite le désordre à la Chambre nationale des métiers

Souleymane Diarrassouba souhaite un processus transparent dans l’organisation des élections de la chambre.

Photo : DR

Abidjan, 11 août– En procédant à la mise sur pied du comité électoral à la Chambre national des métiers de Côte d’Ivoire (CNMCI), le 04 août, le ministre du Commerce, de l’Artisanat et de la Promotion des petites et moyennes entreprises, Souleymane Diarrassouba, a évité le désordre qui tendait à s’installer au sein de cette institution.

En effet, l’équipe dirigeante de la Chambre nationale des métiers est en fin de mandat depuis le 30 juin alors que le président Bamba Kassoum et ses collaborateurs sont bien en place. Une situation dénoncée par des artisans d’Abidjan qui demandaient au ministre Souleymane Diarrassouba d’appliquer les textes en mettant en place une administration provisoire pour conduire les affaires courantes et d’organiser les élections claires et démocratiques.

« La fin du mandat au 30 juin 2017 de ses organes a laissé la porte ouverte à des spéculations et des crispations telles que la sérénité et la cohésion au sein de l’institution commençaient à être fragilisées », a déploré le ministre lors de l’installation du comité électoral de la Chambre.

De 2007 à 2012, une administration provisoire dirigée par Koueyou Christophe avait été installée dans des conditions similaires. Les artisans qui gardent un mauvais souvenir de cette situation saluent la mise en place du comité électoral.

Composé de neuf membres, le comité a pour rôle de proposer le budget des élections et les dates de renouvellement des organes de la Chambre dont le mandat des représentants.

Le ministre a précisé que le renouvellement des organes permettra de renforcer la cohésion et la stabilité au sein de cette structure qui est un maillon essentiel dans la mise en œuvre de la politique nationale du développement et de la promotion de l’artisanat en Côte d’Ivoire.

Créée par décret n°93-01 du 07 janvier 1993, la CNMCI représente les intérêts des opérateurs économiques du secteur de l’artisanat et des entreprises de métiers auprès des pouvoirs publics et contribue également à la promotion et au développement dudit secteur.

bsp/cmas/AIP

(Publicité)

Commentaires
Haut