Education

Manifestation des étudiants à l’université de Cocody pour la réhabilitation des cités universitaires

Manifestation des étudiants à l’université de Cocody

Photo : DR

APA-Abidjan-Plusieurs centaines d’étudiants ont manifesté, mercredi, dans l’enceinte de l’Université Félix-Houphouët-Boigny de Cocody, la plus grande université publique du pays à l’Est d’Abidjan pour réclamer la réhabilitation et la réouverture des cités universitaires, a constaté APA sur place.

La marche qui a débuté devant les locaux du Centre régional des œuvres universitaires d’Abidjan (CROU-A) s’est achevée au parking de la présidence de l’université, paralysant les activités académiques.

Vêtus de blanc, ces étudiants  qui ont répondu à l’appel de la Fédération estudiantine et scolaire de Côte d’Ivoire (FESCI, le principal syndicat d’élèves et d’étudiants) brandissaient des pancartes véhiculant des messages de  ras-le-bol, et scandant des chansons de guerrier.

‘’Je suis étudiant et je dors dans les toilettes’’, ‘’on a tout perdu, on veut nos résidences universitaires’’, ‘’réhabilitez nos résidences universitaires’’, pouvait-on lire sur les banderoles et pancartes. Plusieurs cargos de policiers ont pris position à l’entrée de l’Université du côté de l’école de police ainsi que du côté de l’INSAAC (Institut national supérieur des arts et de l’action culturelle).

Ce dispositif sécuritaire a contraint les étudiants à exprimer leur mécontentement à l’intérieur du campus, alors qu’ils avaient prévu se rendre au Plateau, le quartier administratif et des affaires d’Abidjan où sont logés les ministères, notamment le ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique.

Vandalisées pendant la crise postélectorale ivoirienne de décembre 2010 à avril 2011, les universités publiques ivoiriennes ont été entièrement réhabilitées par le gouvernement Alassane Ouattara. Le pays compte six universités publiques.

Il s’agit de l’Université Félix-Houphouët-Boigny de Cocody (Est d’Abidjan), Nangui Abrogoua d’Abobo Adjamé (Nord d’Abidjan), Alassane Ouattara de Bouaké (Centre), Péléforo Gon de Korhogo (Nord) et Lorougnon Guédé de Daloa (Centre-Ouest).La plus récente qui est l’université de Man (Ouest) a ouvert ses portes cette année.

Au total, les travaux effectués aux lendemains de la crise, ont coûté 110 milliards de Francs CFA. Ces travaux ont pris en compte la réhabilitation de certaines résidences universitaires dont la Cité Rouge et la Cité Mermoz dans la commune de Cocody. Mais, les chambres de ces cités réhabilitées ne sont pas encore attribuées aux étudiants. La seule université Félix Houphouët-Boigny de Cocody comptait 65 000 étudiants en 2014.

LS/APA

(Publicité)

Commentaires
Haut