YAMOUSSOUKRO, 21 août 2017 -Les cours ont repris lundi matin à l’université Lorougnon Guédé de Daloa (Centre-ouest, 370 Km d’Abidjan), après plus d’un mois d’interruption, due à une grève des enseignants qui réclamaient entre autres, “le paiement des heures complémentaires”, a constaté un journaliste d’ALERTE INFO.

“Après avoir échangé avec madame la ministre (de l’Enseignement supérieur) à Abidjan, et conformément aux résolutions de notre Assemblée générale, nous avons suspendu notre mouvement de grève, pour constater les résultats de nos discussions”, a déclaré à ALERTE INFO, Ali Diarra, secrétaire général de la Coordination nationale des enseignants et chercheurs du supérieur de Côte d’Ivoire (CNEC), section Daloa.
“Nous suspendons la grève pour deux semaines (du 21 août au 04 septembre, inclus), en espérant avoir des réponses concrètes promises” par les autorités, a confié M. Diarra.

Selon lui, “les revendications financières et celles liées à la gestion de l’université” devraient être résolues “dans deux semaines”.

“Nous faisons confiance à la ministre qui nous a donné des assurances avec des preuves”, a affirmé Ali Diarra, pour qui, “les enseignants ont fait leur part en suspendant la grève et attendent que l’administration fasse sa part”.

Depuis le 06 juillet, les enseignants de l’université Lorougnon Guédé de Daloa sont entrés en grève pour exiger entre autres “le paiement des Gaps sur les heures complémentaires de 2013-2014, 2014-2015, les 50 heures liées aux vacances 2015”.

Il y a une semaine, ces grévistes ont reconduit leur mouvement et menacé de ne pas “reprendre les cours” tant que ces heures complémentaires “ne sont pas payées”.

Mercredi, la Fédération estudiantine de Côte d’Ivoire (FESCI, principal mouvement de défense des droits des élèves et étudiants) a manifesté à Abidjan et Daloa, pour exiger “la reprise des cours” dans cette université.

ATI avec Malick GAYE/ ALERTE INFO