Sécurité

32 militaires des FACI instruits aux techniques commandos

Trente-deux militaires des FACI instruits aux techniques commandos

Photo : AIP

Abidjan, 22 août – Dans le cadre du renforcement des capacités tactiques et techniques des militaires des Forces armées de Côte d’Ivoire (FACI),  un DIO Aguerrissement  s’est tenu du 13 au 21 août au Détachement intervention lagunaire (DIL) de Port-Bouët, à Abidjan Sud, à l’intention de 32 militaires.

La cérémonie de remise d’insignes suivie des diplômes de participation a eu lieu lundi en présence du lieutenant Ulm, Chef du Détachement Intervention Aguerrissement Lagunaire des Forces françaises en Côte d’Ivoire (FFCI) et du capitaine Gbeziké Roméo, Commandant en second par intérim du 1er Bataillon pilote projetable (1er BPP), rapporte le Bureau informations presses de l’armée (BIPA).

Ce sont 32 militaires des Forces Armées de Côte d’Ivoire, tous grades confondus, issus du 1er Bataillon Pilote Projetable (1er BPP) qui ont reçu leurs insignes et diplômes après huit  jours  de formation axée sur l’Aguerrissement commando.

L’occasion a été belle pour le capitaine Yann Malbranque, chef du Bureau Opération et Instruction (BOI) du camp français de Port-Bouët de rappeler aux récipiendaires le bien fondé des acquis de la formation.

« Le stage est certes terminé, mais beaucoup reste encore à faire. On vous a mis sur une rampe de lancement, c’est à vous de mettre à profit ces connaissances dans vos unités, et ce dans un esprit d’union.», a-t-il rappelé, avant d’exhorter les stagiaires à porter avec fierté leurs nouveaux insignes.

Pour le capitaine Gbeziké, l’insigne et l’attestation sont la résultante d’une instruction bien suivie. « Vous avez bataillé dur pour avoir les insignes que vous portez. Sachez que sur le terrain, ce sont des militaires travailleurs, dans l’union, la hiérarchisation dans le travail et surtout dans l’esprit du chef que vous devez incarner», leur a-t-il conseillé.

Le commandant en second par intérim du Bataillon pilote projetable a marqué, au nom du Général de division Touré Sékou, Chef d’Etat-major des Forces Armées de Côte d’Ivoire, la reconnaissance de l’Armée ivoirienne aux Forces françaises en Côte d’Ivoire.

Pour rappel, ce DIO Aguerrissement commando lagunaire intervient après le DIO Secourisme au combat Niveau 1 (8 au 12 août 2017). Il s’inscrit dans le cadre du renforcement des capacités tactiques et techniques des personnels des FACI.

Initiée  par les Forces françaises en Côte d’Ivoire, la formation s’est axée sur les modules que sont, le TIOR (Technique d’intervention opérationnelle rapprochée), le C 4 (Corps à corps, légitime défense), le combat type commando, le sauvetage au combat, le parcours de combattants, le PAN (Parcours nautique), la fabrication de bateau de fortune improvisé et le parcours de combat collectif, une première effectuée par des militaires ivoiriens sur l’île d’Agobri.

Toutes choses qui ont permis aux stagiaires d’illustrer les acquis de la formation à travers des exercices tels que la libération de plage  prise en otage, la neutralisation de djihadistes ou encore les embuscades.

gak/cmas /AIP

(Publicité)

Commentaires
Haut