Société

Modernisation de l’état civil ivoirien : des experts réfléchissent sur la réforme du cadre juridique

Des experts réfléchissent sur la réforme du cadre juridique de l’état civil

Photo : APA

APA-Yamoussoukro (Côte d’Ivoire) – Des experts issus de plusieurs départements ministériels ivoiriens sont en conclave depuis lundi à Yamousoukro, la capitale politique et administrative du pays, pour « réfléchir sur le cadre juridique, institutionnel et organisationnel de la mise en place du Registre national des personnes physiques (RNPP)».

«Avec cet atelier sur la réforme juridique et institutionnelle de l’état-civil,  c’est un grand pas qui a été franchi pour la modernisation de l’état-civil et la mise en place du RNPP » estime Clarisse Kouassy,  vice-présidente du comité national du RNPP, citée par une note d’information de l’Office national d’identification (ONI) transmise à APA.

Au nombre des avantages de la modernisation de l’état-civil ivoirien,  elle a noté que « le pays va disposer d’une base de données fiable et sécurisée sur tous les faits d’état-civil qu’on va capter de manière systématique ».

« Aujourd’hui, nous sommes en train de pré-valider les textes qui vont entourer et encadrer tout ce dispositif», a-t-elle poursuivi expliquant que « l’État de Côte d’Ivoire veut faire en sorte que tout ivoirien ou toute personne qui passe par ce pays puisse être capté quelque part ».

Cet atelier de réflexion, permettra notamment aux experts « d’analyser le cadre législatif et réglementaire existant de l’état-civil au regard du contexte de développement économique et social du pays.

Ils auront également pour tâche de proposer des textes qui intègrent le RNPP et les techniques d’information et de communication dans la gestion du système de l’état-civil et de l’identification. Les textes provisoires issus de ces travaux seront soumis au Comité technique pour validation avant leur transmission au cabinet du ministre de l’intérieur et de la sécurité.

PIG/lb/ls/APA

(Publicité)

Commentaires
Haut