Bingerville

La population de Bingerville sensibilisée contre l’immigration clandestine

Une embarcation de fortune par les migrants clandestins dans la méditerranée

Photo d'archives

Bingerville (Abidjan), 03 sept (AIP)- La jeunesse de Bingerville (Banlieue Est d’Abidjan) a été sensibilisée à tourner le dos à l’immigration clandestine, à l’occasion d’un concert live de l’artiste du Zouglou, Soum Bill, samedi au stade du village d’Adjamé-Bingerville.

Pour l’initiateur du concert, Ahin Jean, cadre de la localité, appuyé dans le projet par la Compagnie de téléphonie mobile, Moov Côte d’Ivoire, et la société CIE, les jeunes n’ont pas besoin de tenter la traversée de la méditerranée, car l’issue de l’aventure s’avère incertaine pour eux, a-t-il prévenu.

« N’allez pas mourir loin des parents. Ce qu’on peut faire pour vous aider à vous prendre en charge on le fera », a ajouté Ahin Jean, en marge de ce concert qui s’inscrit dans le cadre de la célébration de la fête de la Tabaski.

Selon les chiffres officiels de l’Organisation internationale de la migration (OIM), 13 à 14000 migrants qui ont débarqué sur les côtes italiennes en 2016, proviennent de la Côte d’Ivoire.

Pour freiner ce départ illégal des ivoiriens vers l’occident, le gouvernement, par le biais du ministère de l’Intégration africaine et des Ivoiriens de l’extérieur, a initié plusieurs campagnes de sensibilisation dans les zones de passe, notamment à Daloa grâce à un financement de 300 millions de francs CFA de l’Allemagne sur une période de trois ans.

Sn/kp/

(Publicité)

Commentaires
Haut