Agboville

Fin de défécation à l’air libre dans 187 villages de l’Agnéby-Tiassa (coordonnateur projet)

Le coordonnateur PADEHA, Gnabéhi Sylvain

Photo : AIP

Agboville, 13 sept – Dans sa composante hygiène et assainissement, le Programme d’appui à l’accélération de l’accès durable à l’eau, à l’hygiène et à l’assainissement (PADEHA) a permis à 187 villages sur les 310 que compte le la région de l’Agnéby-Tiassa de mettre fin à la défécation à l’air libre (FDAL), selon le coordonnateur du projet, Gnabéhi Sylvain.

M. Gnabéhi Sylvain qui a révélé ces chiffres mardi, à l’AIP, a indiqué qu’à travers l’ATPC (l’Assainissement total par la communauté) qui a commencé par un projet pilote dans le département de Tiassalé, depuis 2014, son équipe ne cesse de sillonner régulièrement les villages dans le cadre d’un suivi post-FDAL, en vue d’amener les populations à améliorer leurs latrines et s’approprier les bonnes pratiques d’hygiène.

Ces bonnes pratiques consistent, a-t-il dit, au lavage des mains, à l’entretien des trous de défécation, au parcage des animaux, etc.

Estimant qu’il y a encore beaucoup à faire dans la mesure où des villages s’opposent systématiquement au projet mis en œuvre  avec l’appui de l’ONG SED (Santé Education et Développement), il émet néanmoins le vœu de voir les populations ayant expérimenté le projet à aller vers les réfractaires pour leur communiquer les avantages qu’on en tire, notamment en matière de santé et de bien-être environnemental.

Et il faut le faire rapidement, car le projet FDAL qui est une pendante du PADEHA financé par les Pays-Bas et l’UNICEF avec une participation du gouvernement ivoirien prendra fin cette en 2017. Mais il appartiendra aux populations de maintenir les bonnes habitudes acquises, a noté le coordonnateur.

yy/fmo/ AIP

(Publicité)

Commentaires
Haut