Assurances

L’agence pour l’assurance du commerce en Afrique (ACA) veut apporter un soutien de plus 250 milliards FCFA par an à la Côte d’Ivoire pour les investissements et le commerce

La Direction de l’ACA heureux du lancement de ses services à Abidjan

Photo : AIP

Abidjan, 13 sept – Le Directeur général de l’Agence pour l’assurance du commerce en  Afrique  (ACA), George Otieno a déclaré mercredi à Abidjan que sa structure compte apporter un soutien de plus de 250 milliards F CFA par an à la Côte d’Ivoire pour les investissements et le commerce.

« Nous sommes impatients d’aider la Côte d’Ivoire à devenir encore plus attrayant pour les investisseurs. Nous attendons soutenir en moyenne pour plus de 500 millions dollars (250 milliards F CFA) d’investissements et d’échanges le pays chaque année. Ce qui représente deux milliards de dollars (1000 milliards F CFA) au cours des quatre prochaines années », a précisé M. George Otieno au cours du lancement officiel des activités de l’ACA en Côte d’Ivoire.

L’assurance panafricaine propose, également, des produits de réduction des risques de crédit à moyen et à long terme afin de soutenir les investisseurs, les banques, les entreprises, les organismes publics et les gouvernements d’Afrique. Par exemple, selon le Directeur général de l’ACA, pour les banques, l’assureur offre une protection contre les risques de défaut de paiement permettant aux prêteurs d’élargir leurs portefeuilles de prêts.

Pour les gouvernements, a-t-il évoqué, ses produits peuvent servir de substitut pour les garanties souveraines, ce qui permet aux Etats de diminuer leur plafond de dette. «L’ACA peut aider le Gouvernement à réduire ses coûts d’emprunt de deux à trois millions de dollars chaque année », a indiqué M. Otieno.

L’ACA est un assureur multilatéral spécialisé dans les produits d’assurance couvrant les risques liés à l’investissement et les risques commerciaux, précise-t-on.

Guy M’Bengue, DG de l’Agence pour la promotion des exportations de Côte d’Ivoire (APEX-CI) et administrateur de la Confédération générale des entreprises de Côte d’Ivoire (CGECI), ainsi que le ministère de l’Economie et des Finances ont tous joué un rôle important dans la matérialisation de l’adhésion de la Côte d’Ivoire à l’ACA, indique-t-on.

bsp/kam/ AIP

(Publicité)

Commentaires
Haut