Le porte-parole du gouvernement ivoirien, Bruno Nabagné koné, a annoncé mercredi à Abidjan “la poursuite et l’intensification de la répression des actes de criminalité” liés au “phénomène des enfants en conflit avec loi” communément appelés “microbes”, à l’issue d’un Conseil des ministres.

“Le gouvernement va insister sur la poursuite et l’intensification de la lutte contre les actes de criminalité causés par le banditisme et le phénomène des enfants en conflit avec la loi”, a annoncé M. Koné.

Il a ajouté que les “deux tiers” des personnes concernées par ces actes de criminalités sont “des adultes”, précisant que l’État ivoirien va “procéder au démantèlement des réseaux de vente de drogues et à la détection des délinquances urbaines”.

Abidjan connait ces derniers mois une recrudescence des agressions armées, à l’arme blanche le plus souvent, dont les auteurs sont des individus parfois mineurs, connus sous le nom de “microbes”.

Le gouvernement ivoirien a lancé jeudi ” épervier 3″ qui est la troisième opération de sécurisation de la ville d’Abidjan.

SGN/ALERTE INFO