Livres

Lancement mondial d’un ouvrage sur le dialogue public-privé à Abidjan

Les écrivains, MM. Jean-Luc Ricci et Patrick Sevaistre en compagnie du vice-président ivoirien, Daniel Kablan Duncan

Photo : AIP

Abidjan, 02 oct– « Le nouveau pacte africain – Les défis du dialogue public-privé », un livre coécrit par les Français Patrick Sevaistre et Jean-Luc Ricci a été officiellement lancé à Abidjan, lundi, en présence du vice-président ivoirien, Daniel Kablan Duncan qui en a écrit l’avant-propos.

Lors de la cérémonie de lancement de l’ouvrage organisée à la salle Balafon située au 22ème étage du Sofitel Abidjan Hôtel Ivoire, les auteurs ont présenté le livre d’environ 200 pages qui sera vendu au prix de 15 000 FCFA, désormais disponible en librairie et en ligne.

D’après M. Ricci, cette œuvre est une réflexion sur le dialogue public-privé (antérieur au partenariat public-privé, PPP) et son importance dans le développement de l’Afrique en général et particulièrement de la Côte d’Ivoire. Le livre émane d’une longue expérience du rapport entre l’action publique et le secteur privé, a-t-il dit, en faisant remarquer qu’il ne peur y avoir de développement sans une profonde réforme des enjeux de l’action publique.

Le livre dresse un bilan, fait l’état des lieux ainsi que des propositions et des recommandations pratiques sur comment fabriquer l’entreprenariat collectif.

« L’Afrique a décidé de changer de modèle économique. La transformation structurelle passe par une meilleure synergie entre les investisseurs publics et privés », a enchaîné M. Sevaistre, pour qui le mot-clé, c’est la Confiance.

L’ouvrage met en avant trois conditions nécessaires au PPP, à savoir la nécessité d’avoir un Etat réformateur, la capacité du secteur privé à répondre aux ouvertures de l’Etat réformateur, et la capacité des deux joueurs en présence de dégager un consensus, a précisé M. Sevaistre.

« Pour que l’Etat avance vers l’émergence, il faut une action forte, qu’il soit un catalyseur de développement et surtout discret… », a renchéri le vice-président Duncan  pour qui « il faut moins Etat mais mieux Etat ». Compte-tenu des faiblesses des ressources publiques, l’idéal serait que le secteur public et privé national et international puissent travailler ensemble pour créer des infrastructures, a-t-il dit, saluant l’avènement de l’ouvrage.

Préfacé par Pierre Gattaz, le livre « Le nouveau pacte africain – Les défis du dialogue public-privé » est produit par le Conseil français des investisseurs en Afrique (CIAN) et HEC Paris, et est édité par Michel Lafon Editions.

cmas/ AIP

(Publicité)

Commentaires
Haut