Media

Des journalistes renforcent leurs capacités sur les droits des enfants en conflit avec la loi

Des journalistes en formation

Photo : AIP

Abidjan, 11 oct – Des journalistes ont été conviés ce mercredi à Abidjan, à un atelier de renforcement de capacités sur les droits des enfants en conflit avec la loi (ECL), à l’initiative du Bureau international catholique de l’enfance (BICE) et de l’ONG ‘Dignité et droits pour les enfants en Côte d’Ivoire (DDE-CI), son partenaire.

Cette session de formation s’est déroulée sur le thème « Rôle des médias dans la protection des enfants en conflit avec la loi » et entre dans le cadre du programme « Enfance sans barreaux » (ESB) dont l’objectif est de développer et de promouvoir un système de justice juvénile restauratrice au profit des mineurs en contact avec le système judiciaire.

Elle prend en compte un traitement équilibré des informations qui met en lumière, au-delà des agissements décriés de ces enfants, leurs droits et les causes profondes de leur comportement.

« Pendant leur détention préventive, les mineurs doivent recevoir les soins, la protection et toute l’assistance individuelle… sur le plan social, éducatif, professionnel, psychologique, médical et physique qui peut leur être nécessaire, eu égard à leur âge, à leur sexe et à leur personnalité », a affirmé le présentateur psycho-criminologue, N’guessan Patrice de l’ONG DDE-CI, en citant l’article 13.5 des Règles de Beijing.

A ce jour, l’ONG DDE-CI a assisté 163 enfants en conflit avec la loi dont sept filles durant leur détention au Centre d’observation des mineurs (COM) au sein de la  Maison d’arrêt et de correction d’Abidjan (MACA). Cent quatre ECL dont six filles ont vu leur ordonnance de garde à vue modifiée et ont été libérés. Neuf ont bénéficié de projet de réinsertion professionnelle, a-t-on appris.

Amak/kp/ AIP

(Publicité)

Commentaires
Haut