Sécurité

L’interpellation de Soul To Soul est “injuste et anormale”, selon des ex-combattants démobilisés

Abidjan, 11 octobre 2017 – Le vice-président des ex-combattants de Côte d’Ivoire, Aboudou Diakité a qualifié mercredi d’ injuste et anormale, l’interpellation lundi de Souleymane Kamaraté, dit “Soul to Soul”, chef de protocole du président de l’Assemblée nationale, Guillaume Soro, dans un entretien à ALERTE INFO.

“Après tout ce que Soul to Soul a fait pour le président Alassane Ouattara”, son interpellation “est injuste et ce n’est pas normal” , a réagi M. Diakité.
Pour lui, M. Kamaraté est “innocent”, car “il n’a pas les moyens pour acheter une telle quantité d’armes”.

Le vice-président des démobilisés a appellé à “un dialogue entre le camp Ouattara et Soro”, pour éviter d’autres “problèmes” dans le pays.

En mai, des militaires ont emporté une “quantité importante d’armes de guerre neuves, entreposées dans une villa appartenant à Soul to Soul à Bouaké, le fief de l’ex-rébellion, lors d’une mutinerie.

Lundi, Soul to Soul a été interpellé pour “complot contre l’Etat” et incarcéré à la Maison d’arrêt et de correction d’Abidjan (MACA).

Mercredi, dans une lettre, le chef de protocole de Guillaume Soro a dit être en prison “à cause des armes” qui ont permis au chef de l’Etat Alassane Ouattara “d’accéder au pouvoir”.

JKO/ALERTE INFO

(Publicité)

Commentaires
Haut