Korhogo

La fédération nationale des producteurs de coton veut voir émerger des coopératives « fortes »

Une dirigeants de la FPC-CI Coop CA et ceux des coopératives membres posent à l’issue de l’atelier bilan des activités de formation de la fédération

Photo : AIP

Korhogo, 12 oct (AIP) – Les dirigeants de la Fédération des Unions des sociétés coopératives des producteurs de la filière coton de Côte d’Ivoire (FPC-CI Coop CA) ont décidé de travailler prioritairement à l’émergence de sociétés coopératives « fortes », à l’issue d’un atelier-bilan de ses actions de renforcement des capacités de ses membres, tenu jeudi à Korhogo.

Cette option passe par la poursuite des activités de formation et d’animation coopératives avec l’élargissement des thèmes abordés, de sorte à donner la capacité aux dirigeants des coopératives membres de « discuter à armes égales » avec les partenaires, a expliqué à l’AIP, Trayé Bi Irié Mohamed, responsable de la formation et à l’animation coopérative de la FPC-CI Coop CA.

La fédération entend, par ailleurs, « s’organiser » pour assurer la pérennisation de l’ensemble des projets arrivant à termes, qui ont été conçus au bénéfice des producteurs.

Au niveau des ressources humaines, un partenariat est en cours d’établissement avec l’université Péléforo Gon Coulibaly, à vocation agricole, pour dispenser des cours de perfectionnement qui permettront de relever les capacités intellectuels du personnel de la fédération.

L’objectif de toutes ses actions est de redynamiser le mouvement coopératif, réinstaurer l’esprit coopératif, et surtout, obtenir une meilleure représentation dans les instances de décisions de la filière, afin de faire entendre la voix des producteurs, a poursuivi M. Trayé Bi.

kaem/fmo/AIP

(Publicité)

Commentaires
Haut