Politique

Les mouvements de soutien à Soro exigent “la libération immédiate” de Soul to Soul

“Nous mouvements de soutien à (M.) Soro, appelons à la libération immédiate de M. Soul To Soul”, indique une déclaration signée du porte-parole, Wilfried Kouia.

Photo d'archives

Abidjan, 12 octobre 2017 – 18H35 GMT [ALERTE INFO]- Les mouvements de soutien à Guillaume Soro ont exigé jeudi, “la libération immédiate” de Souleymane Kamaraté dit “Soul To Soul”, chef de protocole du président de l’Assemblée nationale, arrêté lundi à Abidjan, évoquant “une dérive politico-judiciaire”, dans une note.

“Nous mouvements de soutien à (M.) Soro, appelons à la libération immédiate de M. Soul To Soul”, indique une déclaration signée du porte-parole, Wilfried Kouia.

Ces associations au nombre de 20, ont marqué leur “inquiétude face à cette dérive politico-judiciaire qui vient détruire tous les efforts consentis par les Ivoiriens pour aboutir à la stabilité sociale”, dans le document publié sur le site internet du président de l’Assemblée nationale.

Soul To Soul a été arrêté lundi pour “complot contre l’État”, après la découverte en mai d’une cache d’armes “de plus de six tonnes” dans sa résidence à Bouaké (centre), lors d’une mutinerie.

Mercredi, M. Kamaraté a assuré être en prison “à cause des armes’’ qui ont permis au chef de l’État Alassane d’accéder au pouvoir, se disant “victime” de lui-même pour avoir accepté “de céder (sa) maison pour que les militaires s’en servent comme base logistique pour leurs opérations” pendant la crise post électorale, dans une lettre.

Le même jour, le porte-parole du gouvernement ivoirien, Bruno Koné a assuré qu’”il n’y a pas de guerre ouverte” entre M.Ouattara et M. Soro, ajoutant que l’affaire Soul to Soul, appelant à laisser “la Justice faire son travail”.

EFI/ALERTE INFO

(Publicité)

Commentaires
Haut