Soubré

Les performances des producteurs de café-cacao de Soubré saluées

Les performances par les producteurs et sociétés coopératives de café-cacao de la région de la Nawa ont été saluées par le préfet de région

Photo : AIP

Soubré, 12 oct – Les performances réalisées au plan national par les producteurs et sociétés coopératives de café-cacao de la région de la Nawa (Sud-Ouest) ont été saluées par le préfet de région, préfet du département de Soubré, Alialli Kouadio.

Jeudi, à l’occasion de la cérémonie de lancement officiel de la campagne 2017-2018 à Soubré, Alialli Kouadio s’est félicité des lauriers de ses producteurs, notamment les prix de meilleures sociétés coopératives et de meilleure région productrice.

« Pour cette campagne, tous les clignotants sont au vert pour notre région, avec le prix de meilleures sociétés coopératives de Côte d’Ivoire pour la coopérative ECAMOM de Méagui, le prix national de meilleure productrice à dame Soumanou Lamatou, non sans oublier les distinctions de la délégation pour avoir eu le meilleur bon qualitatif en passant de 12 à 4,05% de taux de sous-gardes et première délégation à avoir eu le taux de cacao de grade 1 de 25,31% », s’est-il félicité.

Le préfet a invité les acteurs de la filière à une synergie d’actions avec la délégation régionale du Conseil du café-cacao, pour une campagne avec à la clé des fèves de très bonne qualité. « Si nous gagnons le combat de la qualité, nous aurons fait un grand pas en devenant la plus grande région productrice de cacao en qualité en quantité », a indiqué le préfet.

Le délégué régional du Conseil du café-cacao pour la Nawa, Fadiga Mamadou Deye a pour sa part félicité l’ensemble des acteurs tout en prenant l’engagement de booster ses performances et faire de la Nawa une région de référence en production de cacao, en quantité et en qualité.

Le représentant du directeur général du Conseil du café-cacao, Silué Boloba a salué ces performances, invitant les producteurs à persévérer dans le travail bien fait et à ne point se laisser gagner par le découragement par rapport au prix. Ce prix est fixé à 700 FCFA/kg, pour la principale campagne de commercialisation lancée le 1er octobre.

km/gak/cmas/ AIP

(Publicité)

Commentaires
Haut