Bouaké

Un appui financier à sept associations villageoises de Gbêkê pour financer des (activités génératrice de revenus) AGR

Les membres des Associations Villageoises d’Epargne et de Crédit (AVEC), les représentants de Care International et les autorités après la signature des contrats de prêts à Bouaké

Photo : AIP

Bouaké, 15 oct (AIP)-Des Associations villageoises d’épargne et de crédit (AVEC) de la région de Gbêkê ont obtenu des prêts de plus d’environ 10 millions FCFA auprès d’une microfinance pour financer leurs activités génératrice de revenus, dans le cadre d’un projet de lutte contre la pauvreté piloté par l’ONG Care International.

Les premiers contrats de prêts signés, samedi, à Bouaké, entre la microfinance Advans Côte d’Ivoire et sept groupements pilotes pour le compte de 48 premiers bénéficiaires, marque le lancement de la phase d’octroi de crédits aux membres des AVEC dans le cadre d’un processus qui a démarré en 2014.

A terme, dans les zones d’intervention du projet, 25.000 personnes bénéficieront de prêts auprès des microfinances partenaires, dans les mêmes conditions, pour le financement de leurs activités notamment, le commerce, les cultures vivrières et l’élevage.

Le conseiller technique financier de Care Côte d’Ivoire, Coulibaly Kassoum a indiqué que l’objectif est de permettre à ces femmes et ces hommes ‘’exclus’’ du système financier classique, d’avoir des ressources pour leur propre autonomisation et participer aux charges de leurs ménages.

Au moment où les groupements s’autofinançaient, a-t-il souligné, chaque membre avait droit au maximum à 30 000 FCFA pour le financement de ses activités. Dans le cadre du projet, le prêt est multiplié par plus de cinq.

Les AVEC ont été mises en place depuis 2007 dans le cadre du projet Power Afrika. Care International a procédé au renforcement de capacités de leurs membres en éducation financière, en entrepreneuriat et en genre. Puis, ils ont été amenés à se familiariser aux institutions financières et à constituer des épargnes progressives à travers un réseau de téléphonie mobile, afin de gagner la confiance de ces institutions et bénéficier des prêts.

Implémenté en Côte d’Ivoire, au Rwanda, en Ethiopie et au Burundi, le projet Power Afrika vise l’inclusion financière des personnes économiquement vulnérables vivant dans les zones rurales et péri-urbaines pour leur faciliter l’accès aux services financiers tels que l’épargne et les crédits adaptés à leurs besoins.

En Côte d’Ivoire, 125.000 personnes bénéficiaires dont 90% de femmes sont visées. Care International a dispensé une formation en éducation financière à plus 40.000 et facilitera l’accès formel aux services financiers pour 25.000 personnes grâce aux partenariats conclus avec plusieurs structures financières

nbf/fmo/AIP

(Publicité)

Commentaires
Haut