Agriculture

L’agriculture, une voie d’avenir pour les jeunes africains et un frein aux migrations

La sécurité alimentaire en Afrique dépend de la capacité à attirer les jeunes vers l’agriculture et l’agroalimentaire, selon la Banque africaine de développement

Photo : AIP

Abidjan, 17 oct – La sécurité alimentaire en Afrique dépend de la capacité à attirer les jeunes vers l’agriculture et l’agroalimentaire, selon la Banque africaine de développement (BAD) à l’occasion de la Journée mondiale de l’alimentation 2017.

Selon l’institution financière panafricaine, le secteur agricole a le potentiel de créer de la richesse et des emplois pour les jeunes africains et mettre fin aux migrations.

La Journée mondiale de l’alimentation, célébrée le 16 octobre de chaque année, promeut la sensibilisation et une action mondiale en faveur de ceux qui souffrent de la faim.

Elle rappelle également la nécessité d’assurer pour tous une sécurité alimentaire et un régime alimentaire nutritif.

Le thème de cette année met l’accent sur la nécessité de « changer l’avenir des migrations, Investir dans la sécurité alimentaire et le développement rural ».

Le programme Enable Youth de la BAD qui prépare une nouvelle génération de jeunes « agripreneurs » est en bonne voie pour y parvenir. Il a pour objectif de faire émerger 10 000 jeunes entrepreneurs agricoles par pays au cours des dix prochaines années, note-t-on.

Sdaf/kp/AIP

(Publicité)

Commentaires
Haut