Politique

Soro de retour à Abidjan pour “prendre (sa) place dans le jeu politique”

Le président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire, Guillaume Soro a dit être “venu prendre (sa) place dans le jeu politique”, à son retour dimanche 22 octobre 2017 à Abidjan, après neuf semaines en Europe.

Photo d'archives

Abidjan, 22 octobre 2017 – 20H58 GMT [ALERTE INFO] – Le président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire Guillaume Soro a dit être “venu prendre (sa) place dans le jeu politique”, à son retour dimanche à Abidjan après neuf semaines en Europe.

“Je suis venu prendre ma place dans le jeu politique”, a affirmé M. Soro, face à la presse à l’aéroport Félix Houphouët-Boigny d’Abidjan.

Le président de l’Assemblée nationale a assuré qu’il s'”emploiera à faire en sorte que (sa) relation avec” le président ivoirien Alassane Ouattara “soit toujours bonne”.

Les brouilles entre le Rassemblement des républicains (RDR, mouvance présidentielle) et ses alliés des ex-Forces Nouvelles (FN) se sont accentuées après l’arrestation de Souleymane Kamaraté dit “Soul To Soul”, chef de protocole de M. Soro, à la suite de la découverte d’une cache d’armes (de plus de six tonnes) dans sa résidence lors d’une mutinerie à Bouaké (Centre)

“Je ne peux pas me prononcer sur une affaire pendante devant la justice”, a relevé Guillaume Soro, ajoutant ne pas vouloir “livrer des états d’âme”. “Il est de mon devoir de faire confiance à la justice”, a-t-il ajouté.

Samedi, trois de ses proches dont l’ancienne ministre de la Communication, Affoussiata Bamba-Lamine, porte-parole de l’ex- FN, ont été “mis sous surveillance par la Direction de la surveillance du territoire (DST)”

M. Soro a appelé à ne pas “donner raison à ceux qui agitent le chiffon rouge de coup d’Etat”, estimant qu’”il n’est de l’intérêt de personne que la tranquillité des Ivoiriens soit troublée”.

EFI

(Publicité)

Commentaires
Haut