Bouaké

Les villageois de Raffiékro (Bouaké) invités à l’optimisme dans leur guérison totale de la lèpre

Dr Gilbert Raffié, pronçant son allocution à Raffiékro, à sa gauche sa fille aînée MIDO et à droite son petit fils

Photo : AIP

Bouaké, 23 oct – Rentrant définitivement dans son pays natal, la France, le Dr Gilbert Raffié a exhorté les malades de Raffiékro (Bouaké) à rester optimistes dans l’avenir même si les choses n’ont pas toujours été à la hauteur de leurs attentes.

En compagnie de ses enfants, petits-enfants et de son épouse, le Dr Raffié, 90 ans, médecin militaire français, a lancé, samedi, un message d’espoir aux malades de la lèpre et annoncé solennellement qu’il passe le témoin à ses trois enfants pour la poursuite de son œuvre, lors de sa dernière visite dans le village créé à proximité de l’hôpital de traitement de la lèpre où il a passé une bonne partie de sa carrière professionnelle et de sa vie .

Le village de Raffiékro a été créé sous l’initiative du médecin militaire français, il y a 54 ans, souligne-t-on,

« Je passe le flambeau à mes enfants pour continuer la route (…) Tous ont vu et vécu ce que j’ai fait, et savent ce qu’ils doivent faire » a-t-il dit.

Le père fondateur de Raffiékro a déclaré être venu « dire au revoir » aux villageois, composés de malades de la lèpre et de leurs parents, pour jouir du repos que « sa longue vie de service auprès des malades et des plus démunis » ne lui a pas souvent permis d’avoir.

Il a remercié toutes les personnes qui l’ont soutenu et encouragé à réussir tout ce qu’il a pu réaliser dans ce village et ailleurs en Afrique.

Divers projets dont certains dans le domaine agricole, un groupe scolaire, l’adduction en eau potable et le centre de santé ont été offerts par le médecin spécialiste de la lèpre au village portant son nom. Il y a même bâti une résidence où il séjourne avec sa famille à l’occasion de ses visites dans la localité.

Il a également fondé une ONG dénommée ‘Association Raffiékro’ pour soutenir ses projets et les villageois. Avec l’aide de ses partenaires, cette ONG a d’ailleurs mis en place un projet de culture de spiruline, une algue poly-vitaminée qui comporte plusieurs vertus. Sa fille ainée, Marie Dominique Raffié, assurera le suivi de ce projet inauguré officiellement à l’occasion de cette visite de la famille.

Nbf/kp/ AIP

(Publicité)

Commentaires
Haut