Politique

L’ex-ministre Affoussiata Bamba-Lamine affirme n’avoir pas reçu de notification d’une “mise sous surveillance”

L’ancienne ministre de la Communication, Affoussiata Bamba-Lamine, porte-parole de l’ex-rébellion des Forces nouvelles (FN)

Photo d'archive

Abidjan, 26 octobre 2017 – L’ancienne ministre de la Communication, Affoussiata Bamba-Lamine, porte-parole de l’ex-rébellion des Forces nouvelles (FN), a affirmé n’avoir “pas reçu de notification” d’une “mise sous surveillance par la Direction de la surveillance du territoire (DST)”, dénonçant une mesure de restriction de ses libertés, à RFI jeudi.

“Dans la forme je n’en ai pas reçu de notification, je n‘ai pas été informée d’où ma surprise de constater par voie de presse que j’étais mise en observation”, a relevé Mme Bamba-Lamine.

Samedi, l’ex-ministre de la Communication, Moussa Touré, chef du service communication du président de l’Assemblée nationale Guillaume Soro, et le porte-parole d’une amicale regroupant des anciens responsables de l’ex-FN, Félicien Sekongo, ont été “mis sous surveillance par la DST”. Un document qui a fait letour de la toile

“Il s’agit de libertés fondamentales, notamment la liberté d’aller et venir. On demande de nous retirer ces libertés sans que le juge d’instruction, qui est le garant des libertés en soit informé. Ce n’est pas normal. Il est important de le dénoncer, a-t-elle expliqué.

“Je vais demander au ministère de l’Intérieur pourquoi un tel document circule?”, a assuré Affoussiata Bamba-Lamine.

Depuis plusieurs mois, les échanges d’amabilité par presse interposée s’accentuent entre le camp Ouattara et le camp Soro.

Les brouilles entre le Rassemblement des républicains (RDR, mouvance présidentielle) et ses alliés des ex-Forces Nouvelles (FN) se sont accentuées après l’arrestation de Souleymane Kamaraté dit “Soul To Soul”, chef de protocole de M.Soro, à la suite de la découverte d’une cache d’armes (de plus de six tonnes) dans sa résidence lors d’une mutinerie à Bouaké (Centre).

Dimanche, à son retour à Abidjan après neuf semaines en Europe, M. Soro a assuré qu’il s'”emploiera à faire en sorte que (sa) relation avec” M.Ouattara “soit toujours bonne”.

Mardi, le président a affirmé à son tour qu’il ne saurait y avoir de crise entre” M.Soro et lui.

EFI/ ALERTE INFO

(Publicité)

Commentaires
Haut