Sénégal

03 novembre 2017 – Khalifa Sall et Macky Sall se partagent la Une des quotidiens

La validation, hier, par l’Assemblée nationale de la commission ad hoc , font les choux gras des quotidiens sénégalais

Photo d'archive

APA-Dakar (Sénégal) – La validation, hier, par l’Assemblée nationale de la commission ad hoc chargée de lever l’immunité parlementaire du député-maire de Dakar, Khalifa Sall, en vue de son procès dans l’affaire de la gestion de sa caisse d’avance, et la visite du chef de l’Etat, Macky Sall, à Touba, font les choux gras des quotidiens parus vendredi.
L’Observateur décrit l’ambiance qui a prévalu hier à l’installation de la commission ad hoc et note «une foire d’injures», avec l’opposition qui a attaqué Moustapha Niasse, en lui disant : «Vous faites honte à ce pays !»

Dans ce journal, le député Ousmane Sonko affirme : «Je n’ai jamais vu des gens aussi lâches».

«Ratification de la liste des membres de la commission ad hoc pour lever l’immunité parlementaire de Khalifa Sall : La majorité avalise, l’opposition boude», renseigne Sud Quotidien.

«L’opposition se défoule sur Niasse et boude», constate Les Echos. Pour Le Quotidien, «l’opposition vote son unité parlementaire» en boycottant la séance.

Quoi qu’il en soit, Le Témoin note que «Khalifa Sall (est) livré à ses bourreaux».

Rappelant que cette affaire est relative aux malversations à la mairie de Dakar, Libération affiche «le réquisitoire de feu du parquet» contre Khalifa Sall.

De son côté, le journal parle d’un «autre front de Khalifa» avec cette possible mise sous délégation judiciaire de la ville de Dakar.

«En plus de perdre bientôt son immunité parlementaire, Khalifa Sall va batailler pour garder la mairie de Dakar», écrit EnQuête.

S’agissant de la visite de Macky Sall à Touba, ce journal informe que le président de la République annonce l’ouverture de l’autoroute Ila Touba pour 2018.

Dans Les Echos, le président Sall précise qu’à Touba, il ne cherche pas un gain politique.

«Accueilli triomphalement à Touba-Macky Sall réitère sa promesse d’accompagner la modernisation de la ville», titre Le Soleil.

Pourtant, selon Walfadjri, le chef de l’Etat a été accueilli par des «seconds couteaux à Touba».

TE/APA

(Publicité)

Commentaires
Haut