Maroc

06 novembre 2017 – La Commémoration du 42ème anniversaire de la marche verte à la Une des quotidiens marocains

Les quotidiens marocains parus ce lundi consacrent de larges commentaires à la commémoration du 42ème anniversaire de la Marche verte

APA-Rabat (Maroc) – Les quotidiens marocains parus ce lundi consacrent de larges commentaires à la commémoration du 42ème anniversaire de la Marche verte.+Al Ittihad Al Ichtiraki+ souligne que la célébration de cette épopée nationale intervient, cette année, dans un contexte bien particulier, notamment le retour du Maroc au sein de l’Union africaine, la nomination d’un nouvel envoyé personnel du secrétaire général de l’ONU, Horst Kohler, et le fiasco complet que l’Algérie a récolté pour son plan visant à affaiblir le Royaume.

La publication relève que que l’intégrité territoriale est un principe sacré qui ne doit être violé de qui que ce soit et que le Sahara est marocain et le restera quelles que soient les manœuvres et les thèses.

+Al Alam+ affirme qu’au moment où la mobilisation nationale devait avoir lieu pour remporter l’enjeu de la libération du Sahara marocain, toute la classe politique avait mis antagonismes et querelles de côté pour s’engager pleinement dans le combat.

Le moment de l’organisation de la Marche verte a constitué un véritable tournant dans la construction d’un Maroc différent et a donné lieu à une réelle réconciliation au sein de la société, relève-t-il, estimant que la Marche Verte était à la fois un moyen pacifique pour recouvrer une partie du territoire national et une occasion pour initier une réforme politique générale dans le pays.

Au registre sportif, +Al Akhbar+ revient sur le sacre du Wydad de Casablanca en Ligue des champions africaine. Tombeur d’Al Ahly en finale, le Wydad d’Ammouta a remporté une deuxième Ligue des champions africaine. Un sacre dont le mérite revient surtout au coach wydadi, Houcine Ammouta, qui a su contenir, tactiquement et magistralement, toutes les velléités de l’ogre égyptien, écrit-il.

Après avoir arraché le nul (1-1) lors de la finale aller en Égypte, le WAC a plié le match retour à 20 minutes de la fin grâce à une réalisation de Walid El Karti, sur un centre lumineux d’Achraf Bencharki, rappelle le quotidien.

Dès l’entame de la rencontre, Al Ahly s’est montré plus entreprenant, multipliant les attaques que les Rouges ont contrées grâce à une organisation défensive exemplaire. En guise de riposte, le défenseur Abdeladim Khadrouf distille un ballon dosé qui ira mourir sur la lucarne du gardien égyptien.

La réponse d’Al Ahly ne va se faire attendre puisqu’à la 33e minute, l’attaquant égyptien Moumen Zakaria, esseulé en attaque, se trouve face au gardien du WAC, Zouhair Laâroubi. Ce dernier va assurer un arrêt d’une classe mondiale.

Pour brouiller les cartes des Égyptiens, le coach Houcine Ammouta change le positionnement de certains joueurs dans le but de renforcer le milieu des Rouges asphyxiés par le bloc défensif haut des Égyptiens et empêcher leurs incursions par les flancs. Une tactique qui s’avère payante puisque Isamail El Haddad apporte le danger suite à un centre d’Achraf Bencharki qui s’est converti en passeur, comblant le vide laissé par Mohammed Ounajem, absent pour blessure.

À la 69e minute, Bencharki se joue du latéral égyptien et distille un centre que Walid El Karti se charge de placer dans la cage du gardien égyptien en sautant plus haut que deux défenseurs. C’est la douche froide pour Al Ahly qui a essayé de revenir dans la rencontre, mais c’est sans compter sur le Catenaccio à la sauce Ammouta. Avec ce second titre, le WAC va gouter pour la première fois à la Coupe du monde des clubs qui se tiendra du 6 au 16 décembre aux Émirats arabes unis. Les Rouges affronteront le club mexicain CF Pachuca en quarts de finale, indique la publication.

HA/APA

(Publicité)

Commentaires
Haut