Sénégal

06 novembre 2017 – Les quotidiens rendent compte des attaques de Me Wade contre Macky Sall

La presse quotidienne sénégalaise de ce lundi, traite en priorité des attaques de Me Wade contre le président Macky Sall

Photo d'archive

APA-Dakar (Sénégal) – La presse quotidienne sénégalaise reçue, lundi à APA, traite en priorité des attaques de Me Wade contre le président Macky Sall, depuis Touba où il s’est rendu dimanche, en prélude au Magal 2017 prévu ce mercredi.

«Magal de l’ancien président-Wade descend tout bas», écrit Le Quotidien, dans lequel journal, le pape du Sopi affirme : «Je souhaite que le successeur de Macky soit un mouride».

A la Une de L’Observateur, Wade affirme : «J’ai mal. Macky m’a attaqué et a tenté de m’humilier. Je sais qu’il a des féticheurs ; mais j’ai confiance. La situation financière du pays est catastrophique».

Suite à ces propos de l’ex-locataire du Palais tenus avant le Magal, EnQuête estime que «Wade cartonne Macky» et soutient que «la situation de la dette du Sénégal est intolérable».

Ce faisant, Me Wade indique le ministre de l’Economie a même des difficultés pour payer les salaires des fonctionnaires.

«Macky a voulu m’humilier», conclut-il, faisant dire à L’As que «Me Wade fusille Macky Sall».

«Après un énorme bain de foule à Touba-Wade attaque et cogne», renchérit Walfadjri.

A la Une de Sud Quotidien, El Hadj Issa Sall, coordonnateur du PUR revient sur l’installation de la commission ad hoc chargée de lever l’immunité parlementaire de Khalifa Sall, et estime que «l’Assemblée nationale a manqué de courage».

L’Observateur revient sur le dialogue politique et informe que le ministre de l’Intérieur, Aly Ngouille Ndiaye, convoque les 294 partis politiques le 21 novembre.

Poursuivant sur la crise au Parti socialiste, Walfadjri note que l’exclusion de Khalifa Sall et Cie divise les cadres».

«En nommant l’IGE Oumar Diallo à la tête de la Douane-Macky Sall a-t-il posé un acte illégal ?», s’interroge Le Témoin.

Nos confrères soulignent que retraité de la Douane depuis trois ans, le nouveau Dg est néanmoins un IGE, donc en activité jusqu’à 65 ans.

Toutefois, des militaires interrogés par Le Témoin, précisent qu’un retraité ne peut en aucun cas commander des soldats en activité.

TE/APA

(Publicité)

Commentaires
Haut