Sénégal

07 novembre 2017 – Les quotidiens sénégalais endeuillés par l’accident mortel sur la route du Magal

L’accident survenu, lundi, sur la route du Magal se paie la Une des quotidiens sénégalais parus mardi.

Photo d'archive

APA-Dakar (Sénégal)- L’accident survenu, lundi, sur la route du Magal entre Sagatta et Kébémer (Nord) avec ses 25 victimes se paie la Une des quotidiens sénégalais parus mardi.

Expliquant que l’accident est causé par la collision entre un bus et un minicar, L’Observateur s’exclame : «25 morts !»

Parmi les victimes, nos confrères dénombrent sept membres d’une même famille et leurs voisines.

Devant la violence du choc, L’Obs informe que «les secouristes ont craqué, et que le Gouverneur de Louga a lancé un appel pour l’identification de certains corps».

«Un bébé de deux ans, rescapé, réclame sans cesse sa mère décédée dans l’accident», ajoute L’Obs.

«Hécatombe sur la route du Magal : 25 morts», lit-on dans Vox Populi qui souligne qu’à l’origine du drame, la collision entre un bus et un minicar.

Le journal précise que les 25 victimes étaient dans le minicar en provenance de Richard Toll (Nord) et en partance pour Touba. «Plusieurs victimes issues des mêmes familles, seuls huit corps identifiés», renseigne Vox Populi.

Toutes choses qui poussent L’As à fait d’état d’une «calamité sur la route du Magal», avant d’insister sur les conseils du ministre des Transports, Abdoulaye Daouda Diallo, aux chauffeurs.

«Accident meurtrier-Apocalypse à Kébémer», renchérit EnQuête, rappelant que l’accident a fait 25 morts.

De son côté, Le Quotidien s’intéresse à la gestion du régime libéral (2000-2012) et révèle que pour financer son Plan Takkal et le Fesman, «Wade a privé Touba et Tivaouane de fonds».

Selon nos confrères, un décret d’avance donne 45 milliards f ca aux projets de Karim et Sindiély, amputant ainsi de 13 milliards f caf des projets spéciaux des villes religieuses.

«Parti démocratique sénégalais-Wade distribue les cartes», titre Walfadjri, s’interrogeant si le nouveau numéro 2 du parti, «Madick2 Niang était le fameux Plan B».

Parlant d’infrastructures, des aéroports…Sud Quotidien parle du «label Sénégal sous ses nouveaux habits».

TE/APA

(Publicité)

Commentaires
Haut