Procès Gbagbo/CPI

Un général révèle ‘’la présence de plusieurs caches d’armes’’ à Abidjan

Le général de brigade Firmin Détoh Létoh, ex-Inspecteur général de l’armée ivoirienne

Photo d'archives

APA-Abidjan (Côte d’Ivoire)- Comparaissant en qualité de témoin de l’accusation dans le procès conjoint de Laurent Gbagbo et Blé Goudé, le général de brigade Firmin Détoh Létoh, ex-Inspecteur général de l’armée, a révélé, mercredi que l’armée régulière avait connaissance de l’existence de plusieurs caches d’armes à Abidjan, lors de la crise post-électorale.

« L’armée avait des informations. D’où les patrouilles régulières que nous menions », a indiqué l’ex-patron de l’armée de Terre. Pour lui, l’armée qui était opposée aux forces régulières « était bien équipée comme une armée régulière ».

Le général a par ailleurs soutenu qu’il a rencontré une fois l’actuel chef de l’État ivoirien lorsqu’ils séjournaient tous deux à l’hôtel du Golf au lendemain de la crise postélectorale. « Je l’ai rencontré une fois à sa demande », a expliqué le témoin.

Interrogé par l’avocat de Laurent Gbagbo sur la présence des forces françaises et autres dans l’enceinte, de cet hôtel, le militaire a opté pour la réserve sur ce sujet. « Au Golf, j’étais toujours en chambre. Je sortais rarement », a-t-il rétorqué à ce sujet.

Le général Détoh Létoh qui intervient par Visio conférence depuis Abidjan est le 5ème haut gradé de l’armée sous Laurent Gbagbo après les généraux Georges Guiai Bi Poi, Brindou M’Bia, Edouard Kassaraté et Philipe Mangou à intervenir dans le cadre de ce procès.

SY/hs/ls/APA

(Publicité)

Commentaires
Haut