Mali

09 novembre 2017 – La sortie de l’écrivain Seydou Badian sur la situation du pays à la une des journaux maliens

Les quotidiens maliens de ce jeudi traitent essentiellement de la sortie médiatique de l’écrivain Seyou Badian, auteur de l’hymne national du Mali

Photo d'archive

APA-Bamako (Mali) – Les quotidiens maliens de ce jeudi traitent essentiellement de la sortie médiatique de l’écrivain Seyou Badian, auteur de l’hymne national du Mali.L’auteur du célèbre roman ‘’Sous l’orage’’ Seydou Badian a invité, mercredi, certains confrères de la presse privée chez lui à Bamako pour se prononcer sur la situation sociopolitique et sécuritaire au Mali.

‘’En raison de l’insécurité permanente marquée par une kyrielle de tueries au centre et au nord, le doyen Seydou Badian Kouayaté demande de surseoir à la présidentielle de 2018 et de former un gouvernement d’union nationale’’, lit-on à la une du quotidien l’Indépendant. Le confrère explique que ‘’le parolier de l’hymne national du Mali et ancien ministre s’est dit inquiet de la montée de la violence armée sur l’ensemble du territoire nationale.’’

Le Républicain, s’intéressant également au sujet du jour, titre : ‘’Insécurité au nord et au centre du Mali : Le doyen Seydou Badian propose de surseoir aux élections de 2018 au profit d’une gestion inclusive du pouvoir.

Et le journal de rapporter ces propos de l’écrivain : ‘’ Je pense que nous vivons une situation qui n’est pas belle, une situation de trouble et même presque dramatique. Les morts et les blessés que la presse nous apprend ne constituent que la partie visible….Je propose d’abord de surseoir aux élections de 2018. Les fonds cumulés qui attendent d’être dépensés et engagés dans les compétitions serviront à donner une nouvelle vie à l’éducation, à la santé, à l’armée et à la sécurité.’’

Le quotidien Info-Matin, aussi, évoque la sortie médiatique de Seydou Badian sous cette manchette : ‘’Les sages conseils du doyen.’’

Sur un tout autre plan, le quotidien public l’Essor titre : ‘’Rencontre sur la protection civile en Afrique de l’Ouest, renforcer la résilience des pays sahéliens dans la lutte contre le terrorisme.’’ Il a été question d’un programme ‘’qui doit permettre l’acquisition de savoir-faire. Le programme se décline sur une période de trois ans, avec un budget de 1,2 millions d’euros,’’ précise l’Essor.

Sous le titre ‘’Mondial 2018, Gabon-Mali, J-2’’, le quotidien national parle de la sélection nationale qui quitte Bamako cet après-midi sans ses deux attaquants-vedettes, Moussa Maréga et Abdoulaye Diaby qui ont déclaré forfait pour le matche contre le Gabon.

Une rencontre sans enjeu pour le Mali, car dernier de la poule et n’ayant aucune chance d’aller au mondial.

AD/cat/APA

(Publicité)

Commentaires
Haut