Environnement

Salubrité : Les nouveaux opérateurs démarrent leurs activités en avril

La ministre Anne Désirée Ouloto et ses collaborateurs, lors d’une conférence de presse à la maison du patronat à Abidjan.

Abidjan, 10 nov (AIP)- Les nouveaux opérateurs sélectionnés pour la propreté du district d’Abidjan vont démarrer leurs activités courant le mois d’avril 2018, a annoncé jeudi, la ministre de la Salubrité, de l’Environnement et du Développement durable, Anne Désirée Ouloto, lors d’une conférence de presse, à la maison du patronat à Abidjan.

Au cours de cette conférence portant sur le thème, « Cop 23 : la Côte d’Ivoire fait de la gestion durable des déchets, un enjeu majeur de la lutte contre le changement climatique », Anne Ouloto a expliqué que la réforme engagée par son ministère devrait à terme redynamiser le système de gestion des déchets. « Notre marche vers la modernisation du secteur des déchets est irréversible », a-t-elle assuré.

Selon la ministre, la gestion des déchets de la seule ville d’Abidjan, avant la réforme, coûte la bagatelle de 18 milliards de FCFA à l’Etat et devra monter après la réforme, à quelques 42 milliards de FCFA hormis la construction des centres d’enfouissement technique. « Nous n’avons pas droit à l’échec, chacun de nous doit faire face à ses responsabilités », a-t-elle indiqué.

Pour Anne Ouloto, les populations doivent désormais adopter des comportements éco-citoyens et demeurer dans une dynamique de propreté généralisée. « Nous aurons beau faire de grandes réformes, avoir recours à des meilleures compétences mais tous les efforts seront voués à l’échec si nous refusons de participer à l’effort de propreté », a-t-elle prévenu.

Poursuivant, la ministre a expliqué que la création de la nouvelle structure de gestion des déchets, notamment l’agence nationale de gestion de déchets (ANAGED), vient résoudre « le malaise organisationnel et structurel et favoriser l’efficacité pour une gestion optimale des déchets dans notre pays ».

(AIP)

gak/fmo

(Publicité)

Commentaires
Haut