Dimbokro

Le nouveau régisseur de la prison civile de Dimbokro en passe de gagner son pari

La vue d’une cour de prison (photo d’illustration)

Photo d'archives

Dimbokro, 11 nov (AIP) – A moins de trois mois de sa prise de fonction, le nouveau régisseur de la prison civile de Dimbokro, Ouattara Sinali a gagné le pari de faire de ce lieu de détention, un endroit de d’éducation tant pour les détenus que pour les gardes pénitentiaires, a constaté l’AIP.

« Je ne veux rien vous dire. Je suis venu pour une mission et dans quelques mois vous apprécierez et vous aurez de quoi écrire », avait dit le nouveau dirigeant de la Maison d’arrêt et de correction de Dimbokro, deux jours après sa passation de charge organisée le 5 septembre.

Aujourd’hui à Dimbokro, tous sont unanimes que le calme est revenu dans ce lieu d’incarcération et les gardes pénitentiaires sont rentrés dans les rangs.

« Depuis que Sinali Ouattara a pris les rênes de la prison, tout a changé. Le calme est revenu. Les gardes ne peuvent plus faire rentrer des interdits dans la prison comme avant. Ils s’habillent correctement et l’ordre et la discipline y règnent », a affirmé une source judiciaire, affirmant que le régisseur a mis sous scellé plus de 1000 portables pris aux détenus dans des fouilles des cellules.

La Maison d’arrêt et de correction de Dimbokro était devenue un haut lieu de trafic de drogue notamment du cannabis, impliquant plusieurs agents d’encadrement ainsi que des prisonniers.
(AIP)
ik/cmas

(Publicité)

Commentaires
Haut