Sénégal

13 Nov 2017 – Les quotidiens sénégalais présentent des unes variées mettant la politique en exergue

Les quotidiens sénégalais présentent des unes variées mettant la politique en exergue

Photo d'archives

APA-Dakar (Sénégal) – Les quotidiens sénégalais présentent des unes variées avec la politique mettant en exergue une comparaison historique sur l’immunité parlementaire de Khalifa Sall et les retrouvailles supposées entre les présidents Wade et Sall.

« Le retour de bâton » titre le quotidien Enquête qui fait une étude comparée entre deux levées d’immunité parlementaire : celle survenue en 1993 concernant le député Mody Sy arrêté dans le cadre de l’assassinat de maitre Babacar Sèye et le cas de Khalifa Sall.

« Le régime socialiste disait qu’il (Mody Sy) a été arrêté avant l’installation de l’Assemblée nationale. Khalifa Sall, alors ministre en charge des Relations avec l’Assemblée, avait mené l’affaire », écrit le journal.

Evoquant les retrouvailles supposées entre le président Macky Sall et son prédécesseur, le quotidien Vox Populi titre : « Babacar Gaye ferme la porte ».

Le porte-parole du Parti démocratique sénégalais (PDS, d’Abdoulaye Wade) fait remarquer à ce propos qu’ »il y a trop de spéculations, cette problématique ne fait pas partie de notre agenda 2017-2019 ».

Il poursuit en faisant remarquer que « si le camp d’en face se sent mal à l’aise dans sa gouvernance démocratique, il n’est pas de notre responsabilité de le tirer d’affaire ».

Parlant du dialogue politique, M. Gaye récuse déjà le ministre de l’Intérieur en déclarant : « Aly Ngouille Ndiaye ne peut pas être un interlocuteur crédible pour l’opposition ».

Comme pour répondre au PDS, le porte-parole du gouvernement, Seydou Guèye, fait remarquer que « la perspective du dialogue ne saurait se confondre à des retrouvailles libérales ».

Il semble mesure les écueils dressés sur le chemin de ce dialogue en s’offusquant du fait que « Me Wade ne rate jamais une occasion pour s’attaquer au Président Macky Sall qui, jusqu’à présent, a eu l’élégance de ne pas répondre aux coups bas qu’il lui donne ».

« Me Wade est un homme rusé qui marche à visage caché, alors que le président Macky Sall est un homme sincère, entier et sans rancœur ».

Il poursuit en déclarant que « Me Wade est aveuglé par sa seule et unique obsession qui est de placer son fils Karim Wade à la tête du Sénégal, quel que soit le moyen ou l’artifice par lequel [il doit] passer pour arriver à ce dessein.

La qualification des Lions à la coupe du monde Russie 2018 n’a pas encore quitté l’actualité si l’on en juge par la une de l’Observateur qui fait une « immersion dans l’avion des Lions » qui propose un reportage inédit dans les airs entre Polokwane et Dakar ».

Dans le même journal, le coach Aliou Cissé déclare : “Un autre France-Sénégal en Russie, pourquoi pas ?”
OD/APA

(Publicité)

Commentaires
Haut