Société

Lutte contre l’extrême pauvreté : les acteurs du projet filets sociaux dressent le bilan de la phase pilote

Photo : APANEWS

APA-Grand Bassam (Côte d’Ivoire)- Plus de huit mois après le démarrage effectif du projet filets sociaux productifs, une initiative visant à lutter contre l’extrême pauvreté en Côte d’Ivoire en octroyant une allocation trimestrielle aux ménages les plus pauvres, les acteurs de sa mise en œuvre se sont concertés vendredi et samedi à Grand-Bassam en vue de dresser le bilan et les perspectives dudit projet.

Ouvrant ces assises qui ont réuni les directeurs régionaux de son département ministériel, les coordonnateurs du projet et les membres du comité interministériel de la protection sociale, le ministre ivoirien de l’emploi et de la protection sociale, Jean-Claude Kouassi a souligné « quelques bonnes pratiques » de la mise en œuvre de la phase pilote de ce projet.

«Il demeure utile de mettre en place plusieurs ressorts pour consolider les acquis et les bonifier autant que possible», a-t-il conseillé avant de relever les enjeux de ce conclave.

« Cette session a pour but de dresser le bilan ainsi que les perspectives de la mise en œuvre du projet filets sociaux productifs, et ce, au moment où s’annonce la phase de passage à l’échelle de 30.000 ménages supplémentaires», a fait savoir M. Kouassi.

Expliquant l’utilité de la phase pilote de ce projet au cours de laquelle 5000 ménages démunis des zones Centre, Nord et Ouest du pays ont bénéficié d’une allocation trimestrielle de 36.000 FCFA, le ministre a indiqué que celle-ci a permis « d’éprouver le dispositif et de tirer les leçons avant la mise en œuvre à l’échelle» de 30.000 ménages supplémentaires bénéficiaires.

Poursuivant, il a rappelé avec insistance l’intérêt que le gouvernement ivoirien accorde au projet filets sociaux productifs qui s’inscrit selon lui, « dans le cadre de la recherche de réponses concrètes à la problématique de la pauvreté à travers un renforcement du niveau de consommation des ménages bénéficiaires ».

« Nous devons faire en sorte de réussir ensemble ce pari pour l’équité et la justice sociale», a-t-il par conséquent recommandé à tous les acteurs du projet ajoutant « qu’il nous revient d’œuvrer à rassurer nos concitoyens sur le fait qu’ils peuvent faire confiance au gouvernement dans sa quête inlassable de construire une république sociale et solidaire».

Le projet filets sociaux productifs, dont la phase pilote a effectivement démarré en mars 2017, est financé à hauteur de 25 milliards FCFA par la banque mondiale et vise à soutenir les ménages démunis en milieu rural des zones Centre-Nord et Ouest du pays présentées par une enquête du niveau de vie comme des foyers enregistrant les taux de pauvreté les plus élevés.

Cette phase pilote a pris en compte quelque 5000 ménages desdites zones qui perçoivent une allocation trimestrielle de 36.000 FCFA. Le nombre de bénéficiaires pour la grande phase passe à 35.000, soit 30.000 ménages supplémentaires.

PIG/lb/ls/APA

(Publicité)

Commentaires
Haut