Gagnoa

Deux vigiles assassinés dans un collège à Gagnoa

Une vue du collège Sirki Koné, où les corps ont été retrouvés et en bas, le cyber cambriolés

Photo : AIP

Gagnoa, 14 nov (AIP)- Les corps du vigile du collège Siriki Koné de Gagnoa ainsi que celui de son collègue vigile chez un voisin, ont été tous deux retrouvés assommés, ligotés et tués mardi matin dans la cour de l’établissement contiguë à un cybercafé cambriolé dans la même nuit, a indiqué à l’AIP, une source policière.

Mohamed Ibrahim, 35 ans, père de trois enfants et vigile du collège Siriki Koné, ainsi que son collègue dont l’identité n’a pas été révélée faute de pièce administrative mais connu sous le nom de Diaby, tous deux de nationalité malienne, ont été retrouvés sans vie par les premiers arrivants à l’école.

Sept ordinateurs portables neufs, six téléphones portables ainsi que la somme de 1,9 million FCFA ont été emportés du cybercafé cambriolé la même nuit.

« C’était horrible, avec des entailles dans la tête, des plaies ouvertes sur le corps, faits avec des objets contondants », a expliqué la source policière, déplorant le climat d’insécurité qui semble s’installer dans la ville de Gagnoa, depuis quelques semaines.

Au début de ce mois, un propriétaire d’auto-école avait été assassiné de trois balles de pistolet à son bureau, aux environs de 12H au quartier Zapata de Gagnoa, par trois individus qui se sont évanouis dans la nature. Un mois plus tôt, deux individus présentés comme des dealers avaient été tués conjointement par deux groupes rivaux, à la suite d’une rixe.

La police recommande la collaboration des populations et les invite à fournir des informations susceptibles d’interpeller des bandits qui sont « protégés », a affirmé l’autorité policière.

(AIP)

dd/cmas

(Publicité)

Commentaires
Haut