Agriculture

Le ministère de l’Agriculture préconise une interprofession pour la filière cocotier

La filière cocotier menacée par la maladie du jaunissement à Grand-Lahou

Photo : AIP

Abidjan, 14 nov (AIP) – Le ministère de l’Agriculture et du Développement rural, à travers la représentante du directeur général des productions et de la sécurité alimentaire, Mme Amande Christielle, a plaidé mardi à Abidjan, pour la mise en place d’une interprofession de la filière cocotier, à l’instar des filières coton et palmier à huile.

« La filière cocotier a besoin de la recherche pour accroître sa productivité et améliorer sa compétitivité », a déclaré l’ingénieur agronome, chef de service plantes oléagineuses et à latex, à l’ouverture d’un atelier de restitution des résultats de deux projets initiés pour contribuer à l’amélioration de la productivité du cocotier.

Initié par le Fonds interprofessionnel pour la recherche et le conseil agricoles (FIRCA) à l’hôtel ‘La rose blanche’, à Cocody, cet atelier se veut un partage d’expériences entre les participants sur les modalités de transfert efficace des acquis dans les exploitations de cocotiers.

Au dire de Mme Traoré Assita Chérie, directeur du département cultures d’exportation et productions forestières, représentant le directeur exécutif du FIRCA, il devrait permettre au Fonds de mieux cibler son intervention sur le terrain.

Les participants à l’atelier, en l’occurrence des acteurs et partenaires de la filière cocotier, ont été instruits sur les résultats des deux projets de recherche de la filière cocotier lancés par le FIRCA et mis en œuvre par le Centre national de recherche agronomique (CNRA).

Ces projets ont conduit à l’organisation de deux missions de suivi de l’exécution du 1er au 6 décembre 2014 et du 10 au 14 octobre 2016. Ensuite, une mission de fin d’exécution a eu lieu du 12 au 13 juin 2017 et du 14 au 16 juin 2017. Ces projets consistent notamment à protéger les cocoteraies contre la maladie dénommée ‘’punaise pseudotheraptus devastans’’, à arrêter la progression de la maladie du jaunissement mortel des cocotiers de Grand-Lahou et à replanter les plantations détruites.

La filière cocotier fait partie des filières non-cotisantes au FIRCA. Cette agence s’emploie à mobiliser des ressources auprès du Fonds de solidarité alimenté par d’autres filières cotisantes (hévéa, palmier à huile, coton, anacarde…), pour le financement des activités des filières non cotisantes.

(AIP)

cmas

(Publicité)

Commentaires
Haut