Assurances

Une compagnie d’assurance lance officiellement ses activités en Côte d’Ivoire

Le ministre de l’Economie et des Finances, Adama Koné et le directeur général de 2ACI, Ahouandjinou Marcel Raoul Koffi lors de la cérémonie officielle de lancement des activités de la 2ACI.

Photo : d'archives

Abidjan, 07 déc – Une compagnie d’assurance a lancé officiellement ses activités sur le marché des assurances en Côte d’Ivoire.

Dénommée l’Africaine des assurances Côte d’Ivoire (2ACI), cette compagnie, dont la maison mère est basée au Bénin, a racheté les parts de la SAFA Assurances et détient 94% de l’actionnariat de l’entreprise.

Son directeur général, Ahouandjinou Marcel Raoul Koffi, a annoncé mardi, lors de la cérémonie officielle de lancement des activités, que 2ACI a enregistré une progression de 8,6% de son chiffre d’affaires entre 2015 et 2016.

Pour sa part, le président du conseil d’administration, Zinsou Dognon Isidore, a rassuré toutes les parties prenantes, à savoir les souscripteurs, les clients, les partenaires, les confrères assureurs, les réassureurs, les courtiers, les agents généraux et les acteurs à divers niveaux du marché des assurances en Côte d’Ivoire, sur leur capacité à relever les défis et à permettre à la compagnie de faire face à ses engagements et de prospérer.

Le ministre de l’Economie et des Finances, Adama Koné, président de la cérémonie de lancement des activités de 2ACI en Côte d’Ivoire, a adressé ses encouragements à cette nouvelle compagnie venue du Bénin pour reprendre les activités de SAFA Assurances qui a connu d’énormes difficultés par le passé.

« L’offre d’assurance ne touche que 3% à 4% de la population ivoirienne, ce qui sous-entend que plus de 90% des habitants de notre pays ne sont pas couverts. Le taux de pénétration, estimé à 1,7%, demeure faible, comparé à la moyenne en Afrique qui se situe à 4% », a relevé le ministre Adama Koné qui a lancé un appel au nouvel acquéreur afin qu’il joue pleinement sa partition sur le marché ivoirien des assurances.

« Je puis donc espérer que l’expertise des dirigeants de l’Africaine de assurances de Côte d’Ivoire permettra de scruter des pans encore vierges de notre marché, en vue de permettre le nivellement par le haut du métier de l’assurance en Côte d’Ivoire », a-t-il conclu.

Kkf/kp/ AIP

(Publicité)

Commentaires
Haut