Yamoussoukro D.A.

Le chef du village de Morofé victime d’une attaque nocturne d’individus encagoulés

Nanan Tanoh Georges Chef du village de Morofé (Yamoussoukro)

Photo : AIP

Yamoussoukro, 26 déc (AIP) – Le chef du village de Morofé (Yamoussoukro) et son épouse ont été attaqués à la machette par des individus encagoulés dans la nuit de samedi au domicile familial.

Alors que Nanan Tanoh Kouassi Georges,  chef du village de Morofé et sa famille suivaient le journal télévisé de 20H, l’électricité est brusquement interrompue. Sorti pour vérifier le compteur, il va se trouver nez à nez avec six individus encagoulés au niveau de sa terrasse tenant en mains des machettes et des bidons d’essence.

« Ils m’ont retiré mes portables et une somme de 10 000 FCFA que j’avais en poche. Ils m’ont fait coucher au sol, le visage à terre. Quatre d’entre eux se sont introduits dans ma chambre et l’ont mise sens dessus, sens dessous. Après cela, ils m’ont assené plusieurs coups du plat de leurs machettes », a expliqué lundi à la presse la victime.

Selon le chef, non satisfaits, ils lui ont ôté les vêtements et l’ont fait sortir de la cour pour le conduire vers le foyer, dans la broussaille, à une centaine de mètres de sa résidence, tout en le menaçant d’être incendié.

Nanan Tanoh a dit avoir eu la vie sauve grâce aux cris et pleurs de détresse des enfants qui ont alerté le voisinage.

Accusé de vendre des terrains, le chef du village de Morofé avaient fait l’objet de menaces de jeunes révoltés qui ont envahi son domicile le 7 mai, à 3H du matin, armés de machettes et de gourdins, coupant l’eau et l’électricité, avant d’enflammer des pneus autour de sa maison.

La promptitude des éléments de la police, du CCDO et de la garde républicaine a permis d’éviter un drame dans ce village, rappelle-t-on.

nam/kp/ AIP

(Publicité)

Commentaires
Haut