Musique

Franc succès du concert live de Molière au palais de la Culture de Treichville

Le concert live de l’artiste zouglou Molière, sur l’esplanade du palais de la culture Bernard Blin Dadié de Treichville, a connu un franc succès

Photo : AIP

Abidjan, 02 jan (AIP) – Le concert live de l’artiste zouglou Molière, sur l’esplanade du palais de la culture Bernard Blin Dadié de Treichville, a connu un franc succès.

Plus de 10.000 mélomanes, des amoureux du style musical des étudiants né dans les années 90 avaient fait, vendredi soir, le déplacement pour prendre part au concert « le plus attendu » de la fin d’année.

« C’est une grande joie de se retrouver ici pour chanter et danser avec Molière. Il est formidable », ont approuvé plusieurs spectateurs, dansant avec des mouchoirs en mains. Pendant plus de trois heures, « le prophète du zouglou », comme le surnomment les Abidjanais, a tenu le public en haleine en égrenant, plusieurs titres à succès de sa riche discographie dont « Issa », « « la vie est belle » ou encore « Sori Kanté ».

De l’album « 3e jour » à « Chargeur universel », un savoureux cocktail de mélodies et de messages forts, l’artiste musicien Molière a fait vibrer fans, parents et amis, venus lui témoigner leur soutien. Lors de ce concert live intitulé « la fête », l’enfant de Kpapékou a également célébré son quatrième opus « Chargeur universel », qui témoigne, de plus de 15 ans de carrière.

Il a, par ailleurs, profité de cette occasion pour remercier les mélomanes qui ont acheté son CD stické, et qui ont répondu présents massivement sans oublier les artistes de la grande famille zouglou qui l’ont soutenu lors de son concert.

Le dernier album comporte de l’artiste zouglou Molière comporte 14 titres et porte la marque des arrangeurs David Tayorault et Olivier Blé. A travers cet album, Molière dénonce le phénomène du travail des enfants avec le titre « maltraitance ».

Avec « conseille-toi » l’artiste appelle à la prise de conscience, rappelant aux jeunes « que le meilleur conseiller de l’homme, c’est lui-même ». Le « prophète du Zouglou » fait aussi un clin d’œil au phénomène de l’immigration à travers le titre « aventurier », rappelle-t-on.

(AIP)

tg/aaa/fmo

(Publicité)

Commentaires
Haut