Asie

Des médecins indiens en grève contre une loi promouvant la médecine traditionnelle

A New Delhi, les médecins ont manifesté, le 2 janvier 2018, devant les bureaux de l’Association médicale indienne

Photo : AIP

Abidjan, 03 jan (AIP)- Plus de 300 000 docteurs étaient en grève mardi, en Inde, pour protester contre un projet de loi du gouvernement qui permettrait aux médecins traditionnels de prescrire des médicaments allopathiques alors qu’ils n’ont pas la formation suffisante pour cela.

En effet, l’Association médicale indienne dénonce le projet de loi en discussion à la chambre basse qui doit permettre à des guérisseurs traditionnels, diplômés de médecine ayurveda par exemple, de prescrire des médicaments allopathiques après un cours express de deux ans. Certains seraient même capables de pratiquer des actes de chirurgie.

A son niveau, le gouvernement affirme avoir pris cette décision afin d’augmenter le nombre de médecins, dans un pays qui compte un docteur pour 1 600 habitants, soit quasiment deux fois moins que ce qui est recommandé par l’OMS.

Le gouvernement a cherché à apaiser cette grogne des médecins, ressentie ce jour par les milliers de patients agglutinés dans les hôpitaux sans bénéficier de soins, et assuré que les discussions allaient se poursuivre à l’Assemblée avant un vote.

(AIP)

tls/fmo

(Publicité)

Commentaires
Haut