Education

Reprise des cours timorée à l’intérieur du pays

Une école

Photo : AIP

Abidjan, 05 jan (AIP)- Après les congés de Noël et du Nouvel an, les établissements scolaires de certaines villes de l’intérieur, notamment à Danané, Tabou, Bonoua, Lakota, n’ont pas dans leur majorité enregistré des effectifs importants d’élèves malgré la présence des enseignants et du personnel éducatif, jeudi dans ces établissements.

A Danané, les élèves partis prématurément en congé après les mouvements d’humeur du 11 au 13 décembre, n’ont pas repris le chemin de l’école, bien que le personnel administratif et les enseignants étaient présents dans les établissements primaires et secondaires

Au lycée moderne Barou Adjéhi Valentin de Tabou qui compte plus de 4.000 élèves, des enseignants et le personnel administratif ont trouvé que quelques élèves errant dans la cour de l’établissement. Le proviseur, Laciné Fofana a tenu une réunion dans la salle des professeurs avec les enseignants et l’ensemble du personnel pour les inviter à continuer le travail pendant ces deux jours et à remplir les documents administratifs.

Même son de cloche à Bonoua où très peu d’élève et d’enseignants ont effectué le déplacement jusqu’à leurs écoles respectives. Dans certains établissements privés, les classes se sont retrouvées vides aux ¾ de leurs effectifs habituels. Dans les écoles primaires et secondaires confessionnelles, la rentrée n’a pas eu lieu parce qu’elle a été fixée au 8 Janvier.

A Lakota, malgré la présence des enseignants et des membres de l’administration à leur poste, les salles de classe sont restées désespérément vides entre 7 h et midi. Au lycée départemental et au lycée moderne Boga Doudou, le taux de présence des élèves n’a pas atteint 50%. Selon un éducateur du collège Lébé, une poignée d’élèves s’est présentée dans cet établissement et sont repartis aussitôt chez eux en criant qu’ils ne reviendraient que le lundi.

(AIP)

eb/bb/as/gy/tad/fmo

(Publicité)

Commentaires
Haut