Sénégal

06 janvier 2018- Sécurité, politique et d’autres sujets au menu des quotidiens sénégalais

Photo d'archives

APA-Dakar (Sénégal)- La presse quotidienne sénégalaise parvenue samedi à APA traite dune diversité de sujets, dont le bilan du ministère de l’Intérieur sur la sécurité et la politique.

Disséquant les statistiques du ministère de l’Intérieur, Le Soleil renseigne que «la criminalité a baissé de 35% depuis 2015».

Malgré tout, le journal annonce la construction de 15 nouveaux commissariats de police.

«Rapport d’activités 2017 de la police-Chiffres clés de la sécurité au Sénégal», titre Vox Populi, selon lequel journal, 8409 individus ont été déférés en 2017 et 79 bandes de malfaiteurs démantelées.

Selon nos confrères, 5159 policiers ont été recrutés entre 2012 et 2016, et 68 postes de police créés.

«La police va introduire la reconnaissance faciale en 2018», ajoute Vox Populi, à côté du Quotidien qui rappelle que «la criminalité a baissé de 35% en 2017 au Sénégal».

En politique, Sud Quotidien écrit : «Levée du blocage du dialogue politique : A cause de l’absence de a confiance entre pouvoir et acteurs politiques-La société civile instruit Macky».

«Après l’exclusion des pro-Khalifistes du Ps6La guerre de succession ouverte», titre L’As.

Dans ce journal, le porte-parole du Ps, Abdoulaye Wilane affirme que «les cadres de vision socialiste peuvent émerger».

De son côté, le maire Madiop Diop prévient et indique : «Nous attendons de pied ferme nos remplaçants à Grand-Yoff».

Dans un entretien avec L’Observateur, Habib Sy, leader du parti de l’Espoir et de la Modernité, dit : «Notre souhait, c’est d’arriver à une candidature unique en 2019. Idy, Gakou, Khalifa, Pape Diop…ont donné leur accord de principe».

A propos de la caisse d’avance et du procès Khalifa Sall et Cie, L’Obs explique «pourquoi le Procureur est monté à l’audience».

«La décision de Serigne Bassirou Guèye de prendre ses responsabilités. Il va siéger au procès, du premier au dernier jour», rapporte le journal.

Pendant ce temps, Libération poursuit l’affaire Frapport et du scandale de corruption à l’Aéroport international Blaise Diagne de Diass (AIBD), et informe que «1,7 million d’euro retracé à Monaco».

Le journal précise que l’argent est versé dans le compte numéro 5118123 ouvert par Afriport à la Julius Bank. «Un prête-nom déjà balancé, les détails qui ont suivi, au Sénégal le deal ficelé au Luxembourg», poursuit Libération.

EnQuête reste l’AIBD avec le contrôle de sécurité et renseigne que «TSA rafle un marché de 6 milliards f cfa».

«Teranga Sécurité aéroportuaire (TSA) a atterri à l’AIBD avec ses 500 employés. Ses services sont facturés à 500 millions de f cfa par mois. Le mutisme des autorités aéroportuaires», détaille le journal.

De son côté, Walfadjri titre sur ce mouvement d’humeur à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD) et note que «les enseignants se radicalisent».

Ce qui fait écrire à Vox Populi : «Le SAES lance le mot d’ordre : Pas de salaires, pas de cours».

TE/APA

(Publicité)

Commentaires
Haut