Asie

Le Japon veut instituer une taxe pour ceux qui quittent le

La prochaine taxe de sortie du Japon suscite une préoccupation

Photo : DR

Abidjan, 06 jan(AIP) – Pays le plus endetté au monde avec près de 10 000 milliards d’euros, soit 250% du PIB, le Japon cherche désespérément de nouvelles sources de revenus dont l’institution d’une taxe pour tous ceux qui quittent le pays.

Le gouvernement qui cherche par à renflouer ses caisses, s’apprête à instaurer une taxe qui touchera toute personne quittant le pays, qu’il s’agisse de touristes ou de Japonais, à savoir la taxe Sayonara ou « taxe au revoir ».

Ainsi, les voyageurs au départ du Japon pourraient s’acquitter d’une somme de 1 000 yens, soit 7,50 euros, rapportent des médias.

À l’aéroport de Kansai, cette taxe est unanimement condamnée par toutes nationalités. Avec l’explosion du tourisme dans le pays, les voyagistes redoutent l’impact que cette taxe pourrait avoir sur le secteur. Quelque 40 millions de visiteurs sont enregistrés chaque année au Japon.

La taxe Sayonara pourrait entrer en vigueur en avril, au début de l’année fiscale au Japon. Elle rapporterait à l’État environ 300 millions d’euros par an. (1 € = 655,957 FCFA)

(AIP)

cmas

(Publicité)

Commentaires
Haut