Sikensi

Le député de Sikensi Gomon récuse la nomination d’un nouveau chef à Katadji (Sikensi)

Le député de Sikensi-Gomon, Faustin Aboh (en blanc)

Photo : AIP

Sikensi, 07 jan (AIP)- Le député de Sikensi-Gomon, Aboh Kouamé Faustin, récuse le nouveau chef de village de Katadji (commune de Sikensi), Sédji Gnamba Emmanuel, nommé le 6 décembre et installé le 23 décembre, dans ledit village par le Préfet du département de Sikensi, Dao Diaby Aminata.

Il a confié à l’AIP, le lendemain de la cérémonie d’installation du chef oint par l’autorité préfectorale, que » la communauté villageoise de Katadji ne considère pas avoir de nouveau chef, dans la mesure où les conditions traditionnelles de l’installation d’un chef n’ ont pas été réunies ».

Qualifiant « d’illégale » la décision du Préfet de Sikensi, Aboh a soutenu que l’ancien chef demeure en place jusqu’à ce que les villageois statuent et désignent leur nouveau guide.

» Je défends la cause du peuple qui n’a pas failli et je reste toujours à ses côtés », a clamé Aboh, qui est par ailleurs, le coordonnateur du Rassemblement des Houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP) à Sikensi et le délégué départemental du parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI).

La remise officielle de l’arrêté de nomination au Chef Sedji Gnamba Emmanuel, a suscité une vague de contestation de la part des partisans du chef intérimaire déchu, N’Fo N’guessan Mathieu. Il a été sanctionné notamment pour « manquements à l’autorité préfectorale » et « non observance des règles administratives ».

(AIP)

km/fmo

(Publicité)

Commentaires
Haut