Korhogo

L’administration territoriale de la région du Poro épargnée par la grève du SYNAMICI

La préfecture de Korhogo

Photo : AIP

Korhogo, 09 jan (AIP) – Le mot d’ordre de grève lancé lundi, par le Syndicat national des agents du ministère de l’intérieur de Côte d’Ivoire (SYNAMICI), n’est pas suivi dans la région du Poro où les services de l’administration territoriale fonctionnent normalement.

« On ne sent pas cette grève ici », a confié mardi matin, le secrétaire général de préfecture, Binaté Lassina, à l’AIP, ajoutant qu’aucune absence pour cause de grève n’avait été portée à sa connaissance.

« On n’a fait aucune pression sur qui que ce soit », a tenu a souligné M. Binaté, qui pense « personnellement » que les circonstances n’incitaient pas à une grève puisque l’application des résolutions invoqués par le SYNAMICI, a commencé avec le démarrage de la procédure de déclaration des gens de maison des membres du corps préfectoral à la Caisse nationale de prévoyance sociale (CNPS).

Des fonctionnaires et agents rencontrés à leur poste à la préfecture de Korhogo, ont expliqué qu’ils ne se désolidarisaient pas du mouvement, mais qu’ils ont choisi de travailler pour des raisons particulières. « Vous savez, ici là (Korhogo, ndlr), c’est pas comme ailleurs, vous comprenez non ? », a dit l’un d’eux.

Lancé pour une durée de sept jours « reconductibles », cette grève du SYNAMICI vise à demander l’application « effective » des résolutions du séminaire des 17et 18 octobre 2017 au Palm Club de Cocody (Abidjan).

Au nombre de ces résolutions figurent l’octroi d’indemnités d’astreinte aux fonctionnaires et agents du ministère de l’intérieur et de la sécurité, la tarification de certains actes établis par l’administration territoriale, le paiement arriérées d’indemnités de logement et l’octroi d’une sécurité sociale aux gens de maison des membres du corps préfectoral ainsi que leur intégration à la fonction publique.

(AIP)

kaem/akn/fmo

Commentaires
Haut