Oumé

Les paysans d’Oumé créent une organisation contre les feux de brousse

Un feu de brousse

Photo d'archives

Oumé, 09 jan (AIP)- Les paysans d’Oumé, en collaboration avec la Société de développement de la forêt (SODEFOR), soutenus par un organisme international des bois tropicaux (OIBT), se sont constitués en une organisation non gouvernementale (ONG) dénommée Boman Gouli d’Oumé (notre combat pour la lutte contre les feux de brousse, en Gouro ethnie locale), afin de lutter contre les feux de brousse.

L’OIBT a soutenu les paysans de la sous-préfecture de Yakassé Feyassé dans le département d’Abengourou qui se sont constitués en une ONG de lutte contre les feux de brousse dénommée Ebo Agnan Iti. L’exemple des paysans de Yakassé Feyassé a émerveillé ceux d’Oumé, au nombre de 50 qui, après une visite dans cette localité l’année dernière, ont décidé cette année de se regrouper pour mener efficacement cette lutte.

Lors de l’Assemblée générale, tenue vendredi au foyer polyvalent de la ville, le représentant de l’OIBT, Dakoumassé Aimé, a exhorté les membres de l’ONG à éviter les conflits de leadership afin de réussir leur mission qui est de protéger la forêt.

Les paysans ont promis par la voix de leur président de faire en sorte qu’il y est désormais moins  de dégâts de feux de brousse avec  la mise en place de 93 corridors surveillés par les 5611 adhérents que compte l’ONG Boman Gouli

L’OIBT vise globalement la protection, l’aménagement et la gestion durable des forêts ivoiriennes par la mise en place des dispositifs tant humains que matériels susceptibles d’enrailler l’action néfaste des feux de brousse, fait-on savoir.

(AIP)

dl /mck/tad/fmo

(Publicité)

Commentaires
Haut