Economie

Kouadio Kouassi Adolphe, lauréat du Prix spécial du patronat 2016

Abidjan, 11 jan (AIP) – Après Kouakou Konan Raphaël en 2016, l’ingénieur des techniques de l’eau, Kouadio Kouassi Adolphe, a enlevé, jeudi, le 4eme Prix spécial du patronat pour l’innovation doté d’une enveloppe de 10 millions de FCFA, pour les résultats de ses travaux portant sur la dépollution des eaux usagées.

Il a remporté le premier prix parmi 33 candidats dont 14 en technologies et protection de l’environnement, 12 en utilisation des TIC dans l’éducation et sept dans l’utilisation des substances naturelles au service des populations, avait indiqué la présidente du jury, Pr Annick Tahiri, directrice de la valorisation et de l’innovation, à l’annonce des résultats.

Les trois premiers prix dotés de cinq millions de FCFA chacun reviennent à Koné Daouda pour sa trouvaille de bio-pesticides, Saboabéhi Jean Marc Oulaï pour sa gamme de produits cosmétiques à base de plantes naturelles et Lassina Coulibaly pour l’invention d’un jeu éducatif numérique baptisé « la classe » permettant à l’élève d’améliorer ses performances par la maîtrise du programme scolaire.

Quant aux prix d’encouragements de deux millions de FCFA chacun, ils ont été remportés par Mme Bamba Bitty pour son médicament traditionnel traitant le diabète, Pr Emeruwa Adjikemé qui a fabriqué une machine de recyclage des déchets plastiques et Atta Kouassi Isaac pour sa crème de traitement des cicatrices.

« Merci de nous avoir sorti de l’anonymat », a lancé leur porte-parole, Saboabéhi Jean Marc Oulaï.

Selon le président du comité paritaire secteur privé-Enseignement supérieur/Recherche scientifique, Me Hoegah Théodore, la distinction des lauréats passera d’annuel à bisannuel pour un meilleur suivi des lauréats, pour nouer des partenariats entre chercheurs et patronat en vue de la création d’entreprises communes.

Le vice-président de la Confédération générale des entreprises, Roger Boa Johnson, a salué le partenariat noué depuis 2007 entre la CGECI et le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique dans sa quête permanente de recherche, d’innovation et d’excellence.

Au-delà de tout l’appoint que le prix apporte aux lauréats pour améliorer les performances de leurs activités et entreprises, la ministre Bakayoko-Ly Ramata a plaidé pour qu’il se transforme en un Fonds du patronat pour la science, la technologie et l’innovation ».

Au total, 28 lauréats ont été primés au hauteur de plus de 100 millions de FCFA depuis la première édition, en 2013.

(AIP)
aaa/fmo

(Publicité)

Commentaires
Haut