Société

Un mouvement de jeunes plaide pour un climat apaisé dans le pays

Le président du Mouvement des jeunesses actives de Côte d’Ivoire (MOJACI), Serge Sanogo Kakou

Photo : AIP

Abidjan, 11 jan (AIP) – Le président du Mouvement des jeunesses actives de Côte d’Ivoire (MOJACI), Serge Sanogo Kakou, a plaidé jeudi pour un climat apaisé dans le pays, face à la situation sécuritaire à Bouaké et en prélude aux élections locales, lors d’une conférence de presse organisée au Plateau.

« Nous voulons en appeler à la responsabilité de tout un chacun, tant les militaires, les autorités que les civils, afin de privilégier le dialogue à tous les niveaux, quel que soit le différend », a souhaité Serge Sanogo, développant le point relatif à la situation militaire à Bouaké.

Selon lui, en cas d’instabilité, de remous, les bailleurs de fonds sont effarés et ne peuvent pas investir dans le pays. Ces incidents entraînent des réparations répétitives de dégâts, qui compromettent  ainsi l’émergence de la Côte d’Ivoire.

M. Kakou encourage le Gouvernement à poursuivre la loi de programmation militaire et la formation des soldats, en vue d’une armée « nationale moderne, républicaine et soucieuse de la défense des intérêts des citoyens ».

Créé en 2013, le MOJACI vise à aider à la promotion des jeunes au niveau politique, administratif, institutionnel et des hautes instances de décision.

(AIP)

ra/tad/kam

(Publicité)

Commentaires
Haut