Santé

Une campagne de vaccination contre la rougeole et la rubéole fin janvier (Ministère)

Le corps préfectoral sollicité pour la réussite de la campagne de vaccination 2018 contre la rougeole et la rubéole

Photo : AIP

Abidjan, 12 jan (AIP)- Le ministère de la Santé et de l’Hygiène publique va conduire du 26 janvier au 04 février, une grande campagne nationale de vaccination gratuite contre la rougeole et la rubéole, à l’intention des enfants de neuf mois à 14 ans, la tranche la plus exposée à ces deux maladies et susceptible de développer des complications aux conséquences désastreuses autant pour l’individu lui-même que pour l’ensemble de la société.

Dans le cadre de son Programme élargie de vaccination (PEV), la Côte d’Ivoire conduit tous les trois ans, et ce depuis 2005, une campagne de masse contre la rougeole, une « vieille maladie » que l’opinion commune croit maîtrisée mais qui est pourtant bien présente. Pour les autorités sanitaires, il s’agit ainsi de se donner les moyens de rattraper tous les enfants qui n’ont pu être pris en charge dans les centres de santé, au compte de la vaccination de routine, afin d’éviter la survenue d’épidémies avec leurs lots de souffrances.

A en croire les spécialistes, la rougeole, quand elle se complique, est mortelle ou peut causer des lésions irréversibles importantes au niveau du cerveau de l’enfant atteint qui se retrouvera à l’âge adulte, improductif pour sa famille autant que pour la société toute entière.

La campagne nationale de vaccination 2018, la cinquième du genre, va durer dix jours et verra par ailleurs l’introduction du vaccin combiné rougeole-rubéole.

La rubéole est une maladie congénitale pouvant entraîner chez l’enfant  la surdité ou la cécité ou encore des malformations cardiaques ou physiques (enfants communément appelés enfants-serpents). Evitable par la vaccination, la maladie est pourtant en progression en Côte d’Ivoire avec 322 cas confirmés en 2017 contre 54 en 2014. Les autoritaires sanitaires ont ainsi décidé de l’introduction du vaccin combiné rougeole-rubéole non seulement dans la vaccination de routine mais aussi au niveau du programme élargi de vaccination.

La campagne 2018 de vaccination contre la rougeole et la rubéole vise une population cible de 13 386 504 enfants pour un objectif à terme de 95% de couverture dans l’ensemble des départements. Quelque 32 000 agents sanitaires seront mobilisés qui seront regroupés en 5794 postes. Contrairement à celle contre la poliomyélite, elle ne se fera pas de porte à porte pour une question de sécurité des vaccins. Des postes fixes seront ainsi installés vers lesquels devront converger les populations.

Le ministère de la Santé et de  l’Hygiène publique a invité, jeudi à Abidjan, l’ensemble des préfets à une réunion d’information et de sensibilisation, afin de solliciter leur appui pour la réussite de cette campagne d’un coût global de cinq milliards (hormis l’achat des vaccins) dont 10% sera supporté par l’Etat de Côte d’Ivoire. Le reste est fourni par les partenaires au développement.

Ceux-ci ont été appelés à notamment sensibiliser leurs différentes populations afin qu’elles adhèrent massivement à la campagne. Ces premiers administrateurs locaux ont été aussi appelés à assurer la coordination et à veiller au bon déroulement de l’activité depuis l’étape préparatoire jusqu’au bilan, en passant le travail des équipes sur le terrain.

(AIP)

kg/cmas

(Publicité)

Commentaires
Haut