Football

L’AGE est un « combat fraternel » pour le meilleur du football ivoirien, selon le collectif des 42 clubs

La délégation du collectif des 42 clubs signataires pour l’AGE de la FIF

Photo : AIP

Yamoussoukro, 11 jan (AIP) -Le président de la conférence des présidents, porte-parole du collectif des 42 clubs, Armand Gohourou a demandé mercredi aux clubs de la D1, D2 et D3 des zones du Centre et du Centre Ouest, de se joindre à leur mouvement pour exiger la tenue de l’Assemblée générale extraordinaire (AGE), réclamée par le groupe 42, estimant que l’AGE est un « combat fraternel » pour le meilleur et le bonheur du football ivoirien.

« Je lance un vibrant appel à toutes les entités du football y compris les clubs féminins en Côte d’Ivoire de se joindre à cette action, en allant dénoncer, en allant contester à la fédération, en déposant leur courrier de contestation, de demande de départ, même s’ils n’ont pas droit de voter » , a déclaré le président de la conférence des présidents Armand Gohourou, lors d’une conférence de presse, au terme d’une rencontre à Yamoussoukro avec les clubs du Centre et du Centre-Ouest.

Le porte-parole du collectif des 42 clubs a fait savoir que  le rejet de leur demande par le comité exécutif de la Fédération ivoirienne de football (FIF), évoquant la pluralité d’ordre du jour, la non-réunion du quorum le manque de copies originales, ne concerne pas le G42.

« Nous, on ne rentre pas dans ces débats de G42, de G38 (…) on nous parle des gens qui se seraient retirés, le retrait de quatre clubs n’a aucune incidence sur cette procédure. Pour nous, ce n’est pas un handicap », a expliqué le président du G42.

« Ce sont 42 clubs qui ont fait la demande et l’AGE aura belle et bien lieu, les textes nous autorisent et nous attendons la convocation pour que l’AG ait lieu », a fait savoir le président de la conférence des présidents.

La délégation conduite par Armand Gohourou était composée de 31 membres actifs, 28 clubs et trois groupements d’intérêts ainsi que certaines anciennes gloires du football ivoirien. La rencontre avec les clubs du centre a été l’occasion pour le porte-parole du collectif d’informer les responsables des clubs de cette zone géographique sur l’évolution du dossier de la procédure de l’Assemblée Générale extraordinaire demandée par les 42 clubs signataires.

Par exploit d’huissier, la FIF a reçu, le 29 décembre 2017, notification d’une demande émanant de 42 membres actifs, réclamant au comité exécutif la convocation d’une assemblée générale extraordinaire pour se prononcer sur 19 points qui sont l’objet de leurs préoccupations, rappelle-t-on.
(AIP)
nam/akn/fmo

(Publicité)

Commentaires
Haut