Korhogo

Le chef du canton de Korhogo favorable à l’intégration des femmes aux instances traditionnelles de décision

Le chef du canton de Korhogo, Issa Coulibaly (à droite) lors d’une réunion à la préfecture de Korhogo

Photo : AIP

Korhogo, 13 jan (AIP) – Le chef du canton de Korhogo, Issa Coulibaly, s’est dit, vendredi, disposé à œuvrer pour une plus grande intégration des femmes dans les instances traditionnelles de décision, en dehors de tout ce qui concerne le Poro.

Le chef sénoufo, qui réagissait à l’interpellation d’une Ong, lors d’une campagne de sensibilisation sur l’importance de la participation des femmes et des jeunes filles au processus de résolution des conflits et à la consolidation de la paix et de la cohésion sociale, à la place de l’indépendance de Korhogo, a justifié sa position par la nécessité de s’adapter à la société moderne.

« Les choses ne sont plus comme avant », a dit celui qui est également vice-président de la chambre des rois et chefs traditionnels de Côte d’Ivoire, ajoutant même que parmi les femmes se trouvaient des grand-mères sachant beaucoup de choses qu’elles pourraient apprendre aux hommes.

Le garant de la tradition sénoufo (la région du Poro) n’a toutefois pas donné d’explication au maintien de l’inaccessibilité des femmes à la sphère du Poro, rituel traditionnel de formation et d’initiation des enfants mâles aux valeurs et aux secrets de cette société.

(AIP)

kaem/fmo

Commentaires
Haut