Gagnoa

L’agence foncière rurale sollicite l’appui de la chefferie pour mettre fin aux conflits fonciers

Le ministre bamba Cheick Daniel, actuel DG de l’agence foncière rurale

Photo : AIP

Gagnoa, 02 fév (AIP)- Le directeur général de l’Agence foncière rurale, Bamba Cheick Daniel, a sollicité l’appui des 165 chefs de village du département de Gagnoa, pour mettre fin aux récurrents conflits fonciers, les invitant à s’associer pleinement à l’opération de délimitation des terroirs villageois, dont le lancement officiel de l’opération a eu lieu jeudi à Gagnoa.

« Ne soyez pas un obstacle à cette opération », a lancé l’ancien ministre de l’Administration du territoire, qui a invité la chefferie du département à collaborer efficacement avec l’administration préfectorale et les agents en charge de l’opération, en dénonçant les conflits latents dans leurs localités respectives, afin d’aider à leurs résolutions définitives à travers ce projet.

Des propos qui ont rassuré le porte-parole de la chefferie traditionnelle, Gadji Dagbo Joseph, qui a dit que les chefs placent un grand espoir dans cette opération parce que, selon lui, elle va aider à réduire les conflits dans les villages.

En sa qualité de préfet hors grade, Bamba Cheick, a vivement recommandé aux chefs traditionnels d’aider l’opérateur à réussir sa mission, plutôt que d’attendre que les conséquences des litiges fonciers, à l’image d’un volcan, « ne crache du feu », pour chercher à l’atteindre par tous les moyens.

Poursuivant, il a averti que la guerre du foncier sera la plus virulente en Côte d’Ivoire, si rien n’est fait. L’ex-ministre s’est donc réjoui  de l’approche des bailleurs de fonds de l’Union Européenne, dont des représentants étaient présents à la cérémonie dans la cour de la préfecture, qui ont compris qu’il faut résoudre les problèmes en amont.

S’agissant des communautés étrangères qui jouissent des terres qui leurs ont été cédées par les autochtones, sous l’autorité de la chefferie, le directeur général a recommandé aux acquéreurs de se mettre dans les mêmes dispositions d’esprit que leurs tuteurs autochtones, pour faciliter la tâche aux agents chargés de la gestion de l’opération dans le département.

(AIP)

dd/fmo

(Publicité)

Commentaires
Haut