Bouaké

Une campagne de vaccination contre les infections respiratoires aigües à Languibounou

Campagne-de-vaccination-contre-les-infections-respiratoires-aigües-

Lancement d’une campagne de vaccination contre les infections respiratoires aigües à Languibounou, samedi 3 février 2018.

Photo : AIP

Bouaké, 04 fév (AIP)- A l’initiative de l’ONG ‘Association générale d’Ivoire et santé’ (AGIS), une campagne de vaccination contre les infections respiratoires aigües chez les enfants de moins de cinq ans s’est ouverte samedi à Boukébo (sous-préfecture de Languibonou).

Plus de 900 enfants de zéro à cinq ans sont visés dans les localités de Boukébo, Konankro, Abolikro, Ahougnanou, Botro et de Diabo par cette campagne qui prévoit de sensibiliser quelque 4.000 personnes sur la maladie et renforcer les capacités de 1.200 parents.

Pour contribuer à la prévention contre la destruction des forêts, une opération de distribution de foyers améliorés est également organisée au cours de cette campagne. Selon le président de l’ONG AGIS, Sylla Boubacar, l’organisation mondiale de la santé (OMS) a relevé que la pneumonie infantile, cause de la moitié des infections respiratoires chez les enfants, est due à la fumée produite dans les foyers.

Avec un décès toutes les 35 secondes, l’infection respiratoire est considérée comme la plus meurtrière dans le monde. En Côte d’Ivoire, elle est la deuxième cause de mortalité chez les enfants de moins de cinq ans après le paludisme, signale-t-on.

Ces infections deviennent beaucoup fréquentes dans le centre de la Côte d’Ivoire durant la période de janvier à avril du fait de l’avènement de la poussière. En 2016, le district sanitaire de Bouaké nord a enregistré 15.342 nouveaux cas d’enfants atteints d’affections respiratoires aigües.

Présentement, l’infirmier de Boukébo, Tiémélé Pierre, indique que cinq sur huit enfants qu’il consulte souffrent de pneumonie.

Le président de l’ONG AGIS, Sylla Boubacar, appelle à une mobilisation communautaire pour combattre cette pathologie.

La cérémonie de lancement de l’opération s’est déroulée en présence des autorités administratives, dont le sous-préfet de Languibonou, et du parrain, Assahoré Konan Jacques, directeur général du Trésor et de la Comptabilité publique de Côte d’Ivoire, par ailleurs fils du village.
Les foyers améliorés offerts par l’ONG AGIS aux femmes à Bouakébo

Nbf/kp

(Publicité)

Commentaires
Haut